Editions BEAUCHESNE

129.00 €

TH n°100 L'ÉXÉGÈSE DE THÉODORET DE CYR

TH n°100 L\'ÉXÉGÈSE DE THÉODORET DE CYR

Ajouter au panier

Date d'ajout : mercredi 19 août 2015

par P. MARAVAL

REVUE : REVUE D'HISTOIRE ET DE PHILOSOPHIE RELIGIEUSE, décembre 1997

Pour leur clarté, leur concision et leur art d'aller à l'essentiel, les commentaires exégétiques de Théodoret de Cyr ont joui dans le monde byzantin d'une grande faveur, mais depuis le début de notre siècle, beaucoup ne le considéraient que comme un imitateur, voire un compilateur d'illustres prédécesseurs ; d'où peu d'études consacrées à son exégèse. C'est à combler cette lacune que ce volumineux ouvrage entend s'attacher. Après un premier chapitre qui prend la mesure de l'entreprise exégétique de Théodoret - qui a commenté pratiquement tout l'Ancien Testament (commentaires ou questions sur) et les épîtres de Paul - , tous les aspects de son exégèse vont être successivement examinés. Trois chapitres traitent de sa conception de l'inspiration, puis de son analyse du discours scripturaire (qui souligne la cohérence et l'unité de l'Écriture et entend dissiper ses obscurités), enfin de la critique textuelle qu'il pratique et de ses sources. Ensuite deux imposants chapitres étudient sa méthode exégétique elle-même. Sont étudiés les principes de cette méthode, puis les composantes du processus herméneutique lui-même, le travail concret de l'exégète. A travers des commentaires qui adoptent tous une structure semblable (traditionnelle, mais marquée par sa personnalité), Théodoret utilise sa culture profane pour éclairer le texte biblique du point de vue grammatical et stylistique, géographique et historique. Mais il est aussi amené parfois à choisir entre plusieurs sens possibles, et il a pour cela des critères de choix, dont les trois règles de l'akolouthia (l'enchaînement logique), de l' harmonia (l'accord avec la réalité historique) et de la symphonia (la cohérence interne de l'interprétation). Les choix de l'exégète sont aussi guidés par d'autres critères. Il faut défendre l'Ecriture de fausses interprétations, celles des païens, des juifs et des anciens hérétiques : un chapitre étudie cette polémique, au demeurant assez classique. Une autre, plus personnelle, est très présente chez Théodoret, liée aux discussions dans lesquelles il fut engagé entre Ephèse et Chalcédoine : la polémique christologique, qui se traduit dans la lecture christologique qu'il fait de l'Ecriture (ch.8). L'auteur montre que l'apport des commentaires exégétiques est essentiel pour la connaissance de la christologie de Théodoret, car il fait apparaître le fondement scripturaire du dyophysisme antiochien. Un dernier chapitre important est consacré aux sources de l'exégète. La conclusion met en évidence l'importance de Théodoret dans l'histoire de l'exégèse grecque ; il s 'y révèle comme un théologien engagé, un pasteur et un moraliste, il y laisse aussi apparaître quelque chose de sa personnalité. Cinq savants appendices complètent cette somme érudite, remarquable synthèse sur un auteur qui mérite d'être tenu parmi les Pères les plus importants. Soulignons encore parmi ses mérites la clarté et la lisibilité - Théodoret a fait école.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg