23. CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE, Editions BEAUCHESNE

23. CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE



23. CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE
sous la direction de Anne-Hélène Klinger-Dollé et Emmanuel Faye
EAN/ISBN : 9782701023069
EN PRÉPARATION


Dans l’histoire de la philosophie, il a longtemps été considéré qu’en dehors de Montaigne, il n'y aurait pas eu, aux XVe et XVIe s., de philosophie française digne de ce nom. Pourtant, dans les années 1500, prenant appui sur un corpus de textes rénové et sur la dynamique pédagogique collective impulsée par Lefèvre d’Étaples, un de ses plus brillants étudiants, Charles de Bovelles (1479-1567), a su tirer une remarquable synthèse spéculative. Celle-ci renouvelle en profondeur la conception de l’esprit et la philosophie de l’homme.
Or, les études concernant Charles de Bovelles sont longtemps restées confidentielles et limitées. Le présent ouvrage propose des pistes d’investigations selon une double orientation, volontairement novatrice, pour redécouvrir enfin cette philosophie humaniste. Premièrement, il s’agit d’envisager la pensée de Bovelles dans sa cohérence et sa vigueur philosophique propres, contre l’image traditionnelle qui le fige en pâle disciple du Cusain. Deuxièmement, il s’agit de mieux comprendre les interactions entre des choix pédagogiques, qui ne sont pas simplement formels, et des orientations philosophiques.
L’ouvrage comporte trois sections nourries des travaux de spécialistes français et étrangers : « Connaissance humaine et transmission du savoir », « Philosophie et enseignement des mathématiques », « Philosophie, logique et théorie du signe ». Dans la quatrième section, Emmanuel Faye donne accès pour la première fois à une édition moderne du texte latin et à la traduction en français d’un opuscule métaphysique de jeunesse de Bovelles publié en 1504, vivante illustration de la manière dont philosophie et pédagogie se conjuguent alors chez ce jeune auteur de vingt-cinq ans.

 

Bovelles philosophe et pédagogue.
Autour du volume de 1511.


Charles de Bovelles philosophe et pédagogue : ce livre voudrait permettre d’approfondir la portée et la pertinence de cette double qualification, afin de mieux cerner l’importance et la signification historique de son œuvre.

Les études consacrées à Charles de Bovelles (1479-1567) connaissent un essor indéniable depuis une trentaine d’années. Parmi les ouvrages de Bovelles qui ont retenu l’attention des chercheurs, le De sapiente occupe une place à part. Les travaux d’Ernst Cassirer ont joué un rôle déterminant dans l’appréciation unanimement positive de ce traité. La seule entreprise plus vaste d’édition et de traduction des œuvres philosophiques de Bovelles demeure celle de Pierre Magnard qui, dans les années 1980, a mis à disposition du lecteur moderne successivement le De Sapiente, le De nichilo et l’Ars oppositorum. Or, ces trois traités ont été publiés par Bovelles dans un même recueil, imprimé à Paris chez Henri Estienne en février 1511, dont tout conduit à postuler la cohérence et l’unité.

On se propose donc de tenter une exploration plus large de ce qui reste le recueil majeur et le plus diffusé de Bovelles selon une double orientation, complémentaire, et volontairement novatrice par rapport aux approches qui ont souvent commandé les travaux sur cet auteur.

Premièrement, il s’agit d’envisager la pensée de Bovelles dans sa cohérence et sa vigueur philosophique propres. Certes, la compréhension de son œuvre gagnera à être éclairée par une meilleure connaissance de ses rapports avec des penseurs dont il se réclame, comme Raymond Lulle ou Nicolas de Cues. Mais le projet a pour ligne de mire de saisir la synthèse originale opérée par Bovelles, afin de mieux le dégager de l’image traditionnelle qui le fige en pâle disciple du Cusain.
La deuxième ligne de force part d’un constat simple, mais dont la fécondité est encore largement à explorer : le recueil de 1511 se rattache aux publications pédagogiques menées dans les mêmes années par Lefèvre d’Étaples et ses disciples. L’imprimeur choisi, la présentation matérielle de l’ouvrage, sa démarche et son recours si particulier à des gravures incitent à rechercher aussi son unité et son originalité dans son orientation pédagogique. Dans cette perspective, l’examen des points de rencontre, mais aussi des différences perceptibles entre les travaux fabristes et l’ouvrage de Bovelles permet de mieux comprendre les interactions entre des choix pédagogiques, que l’on pourrait croire formels, et des options philosophiques. Plusieurs contributions de ce volume portent également sur d’autres ouvrages de Bovelles susceptibles d’éclairer les liens que sa grande synthèse philosophique de 1511 entretient avec ses contributions dans les domaines privilégiés par la culture fabriste : logique, géométrie, optique, musique, philosophie naturelle, métaphysique, sans exclure l’ouverture à des corpus mystiques dans la lignée de Denys.
____________________
Ont contribué à ce volume : Tamara Albertini (Université d’Honolulu), Angela Axworthy (CESR- Tours), Joël Biard (CESR-Tours), Pascal Broist (CESR-Tours), Emmanuel Faye (Université de Rouen), Daniel González-García, Anne-Hélène Klinger-Dollé (Université de Toulouse), Richard Oosterhoff, Jocelyne Sfez (ENS-Lyon).



SOMMAIRE

Introduction. - Emmanuel FAYE et Anne-Hélène KLINGER -DOLLÉ

Partie I. Connaissance humaine et transmission du savoir

Chapitre 1.– Jocelyne SFEZ, « Charles de Bovelles et Nicolas de Cues »

Chapitre 2.– Anne-Hélène KLINGER-DOLLÉ, « “Concept, parole, écriture” : perfection de l’homme et transmission du savoir dans le De sapiente, le De sensu et le De intellectu de Bovelles »

Chapitre 3.– Gauthier ABIVEN « La notion de conscience selon Bovelles : héritages et renouvellements »

Partie II. Philosophie et enseignement des mathématiques

Chapitre 4.– Angela AXWORTHY, « Le statut épistémologique de la géométrie d’après l’Introductio in Geometriam de Charles de Bovelles »

Chapitre 5.– Richard OOSTERHOFF, « La connaissance visuelle comme méthode élémentaire chez Bovelles ».

Chapitre 6.– Pascal BRIOIST, « Les singularités de la géométrie pratique de Charles Bovelles »

Partie III. Philosophie, logique et théorie du signe

Chapitre 7.– Joël BIARD, « Charles de Bovelles et la logique »

Chapitre 8.– Daniel GONZÀLEZ-GARCIA, « Le signe mathématique et sa fonction mystagogique dans la philosophie de Bovelles »

Partie IV. Philosophie de l’homme : de l'Opuscule métaphysique au Livre de l'intellect

Chapitre 9.– Emmanuel FAYE, « La philosophie de l’homme de Bovelles et l’art de Lulle. Introduction à l’Opuscule métaphysique de 1504 »

Charles de Bovelles, Opusculum metaphysicum (texte latin et traduction)

Charles de BovellesLe livre de l’intellect, chapitre I, propositions 1-4 (texte latin et traduction)

Bibliographie sur Bovelles

Index des noms

Index des notions




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

EN PRÉPARATION AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

NOUVEAUTÉS
Hegel ou le Festin de Saturne

Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

LES CHEMINS SPIRITUELS DANS LA MYSTIQUE RHÉNANE ET LA DEVOTIO MODERNA

SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

TH n°128 Les polémiques religieuses du 1er au IVe siècle de notre ère.

Maître Eckhart Prédicateur

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS

RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE