RAISONNEMENT REALISTE ET ETHIQUE POLITIQUE, Editions BEAUCHESNE

RAISONNEMENT REALISTE ET ETHIQUE POLITIQUE



RAISONNEMENT REALISTE ET ETHIQUE POLITIQUE
Peter Paul MÜLLER-SCHMID
EAN/ISBN : 9782701004501
Nb de pages : 148 p
Année : 1975
22.00 €

L'Ethique politique traditionnelle élaborée par l'école platonicienne et aristotélicienne était une éthique idéaliste de la société parfaite et de l'Etat. Cette éthique supposait un homme qu'on pouvait façonner selon des normes idéales. Les juristes reprenaient, avec une certaine modification, l'idée normative de l'Etat. Par contre, les sciences politiques modernes ont montré que, par des conceptions normatives, la vie politique n'est point maniable. Machiavel déjà soulignait le fait que, dans la politique, c'est le succès qui l'emporte sur les réflexions normatives. Le sociologue allemand Max Weber formulait cette constatation par la distinction nette et presque exclusive entre l'éthique personnelle et l'éthique de responsabilité politique. Dans la politique ce serait la responsabilité vis-à-vis du succès de l'action, une responsabilité qui, dans certaines conditions, pourrait être en opposition contradictoire par rapport à l'éthique personnelle.
C'est de ce problème fondamental que s'occupe la présente publication. Les solutions alternatives présentées de nos jours sont examinées d'une manière magistrale: d'une part celle qui s'appelle technologique, défendue par K. R. Popper et son école, d'autre part la soi-disante éthique émancipatrice des néomarxistes. Mais, ne devrait-on pas penser à une solution plus humaine et plus saine? De la réponse donnée à cette question dépend l'avenir de nos Etats.
Né en 1941, Peter Paul Müller-Schmid, a fait ses études universitaires dans les différentes disciplines relatives aux problèmes traités dans son ouvrage - philosophie, sociologie, sciences économiques et politiques -, études terminées par le doctorat en philosophie. Il est aujourd'hui collaborateur scientifique de l'Institut international des sciences sociales et politiques à l'Université de Fribourg/Suisse, et de l'Institut des sciences sociales de Walberberg/Bonn. Après avoir publié plusieurs recherches sur des problèmes de la philosophie politique, il prépare un travail sur la philosophie néo-marxiste de l'économie, des réalités sociales et de la politique.
Le présent ouvrage s'adresse à tous ceux qui cherchent le renouvellement moral de notre société politique, particulièrement à ceux qui sont, que ce soit à travers un parti politique ou un organisme social quelconque, directement engagés dans l'action politique. Le succès de l'édition originale allemande justifie sa traduction en français.



SOMMAIRE

Préface

Chapitre premier : Aperçu des fondements gnoséologiques

Article premier : La théorie de la connaissance abstractive du réel: l'universel réel dans la connaissance
Les trois étapes de la connaissance
Les deux sources de la connaissance
L'abstraction
La connaissance a priori
Vérité logique et vérité ontologique
L'évidence objective comme critère de vérité et comme fondement logique de la certitude rationnelle
Le concept de la science dans la théorie de la connaissance abstractive du réel
Rationalité et connaissance
Connaissance et métaphysique
Le triple réalisme dans la théorie de la connaissance abstractive du réel

Article deuxième : Les théories les plus importantes de la connaissance non-abstractive du réel
1. L'idéalisme de Platon
2. Rationalisme et empirisme
3. L'idéalisme transcendantal de Kant
4. La philosophie post-kantienne
5. La théorie du « rationalisme critique » de K. R. Popper
Le « rationalisme critique » de Popper comme alternative méthodologique à tout essentialisme
Le «nominalisme méthodologique. de Popper opposé à l'« essentialisme méthodologique » de la philosophie de Platon et d'Aristote
Critique du dogmatisme de la philosophie du fondement
La théorie contrôlable par l'expérience comme unique voie de la connaissance scientifique
Raison et expérience
Le « décisionisme » gnoséologique de Popper
La méthode « dialectique » au service de l'objectivité scientifique
Tâche à effectuer par la théorie causale selon Popper 
La signification du concept « rationnel » chez Popper
Conséquences du « rationalisme critique » pour le problème du rapport entre théorie et praxis

Article troisième : Les différents rapports des théories de la connaissance à l'ordre de la praxis

Chapitre deuxième : Rationalité et éthique
Introduction

Article premier : Le fondement de l'ordre du devoir dans l'être comme condition d'une éthique rationnelle
1. Les tendances ontologiques dans l'éthique
a) L'éthique aristotélico-thomiste
Les principes moraux comme abstractions de l'être
L'universel de la raison pratique
La définition des principes moraux universels
b) Les éthiques de type idéal 
c) Les éthiques orientées sur la philosophie et la théologie de l'histoire
d) Les éthiques empiriques
2. L'éthique des valeurs
3. Le formalisme dans l'éthique kantienne
4. Le décisionisme éthique de Popper
5. Conclusion

Article deuxième : La rationalité dans l'éthique sociale
La place systématique de l'éthique sociale dans l'éthique
I. La question de l'objectivité de l'éthique sociale
1. La nature sociale comme finalité ontique
2. La signification éthique de la nature sociale
3. La dimension métaphysique de la nature sociale: la question du sens de l'intégration de l'individu
4. La connaissance de la réalité sociale
II. Bien commun et intégration sociale
1. Le bien commun comme idée absolue
La problématique du bien commun
Le bien commun comme idée a priori
Conséquences d'une renonciation au bien commun comme idée à priori
Le bien commun comme totalité dans la multiplicité
Bien commun et bien de l'Etat
2. Le bien commun comme idée liée à l'histoire.
III. Le fondement éthique social de l'autorité sociale
1. La légitimation de l'autorité par le bien commun
2. La légitimation de l'autorité par le pouvoir
IV. La réalisation de l'impératif du bien commun par l'action sociale
La doctrine de l'action comme traité d'éthique sociale
1. La liberté de conscience comme présupposé essentiel de l'action sociale
2. Les normes éthiques sociales de la liberté de conscience
3. Le rôle de l'individu dans l'élaboration de la norme éthique sociale
La primauté de la liberté
Le principe de subsidiarité
La distinction de l'Etat et de la société dans la perspective du principe de subsidiarité
Primauté du principe de l'Etat de droit
L'importance sociale de l'initiative privée
Réalisme chrétien
V. La réalisation pragmatique de l'idée du bien commun par des principes d'action sociale
1. La rationalité purement pragmatique de l'ordre social
2. La nécessité d'un ordre normatif
a) L'insuffisance d'un ordre purement pragmatique de l'action sociale
b) Le rapport entre ordre pragmatique de l'action et ordre normatif et le problème de la rationalité
La triple caractérisation du problème théorie-praxis
« L'intérêt gnoséologique émancipatoire » de la théorie critique des marxistes
Accord et désaccord entre la philosophie émancipatoire et la philosophie technologique de la praxis
Le rapport entre « Weltanschauung » et politique sociétaire selon les socio-démocrates

Chapitre troisième : De l'éthique sociale à l'éthique politique
Le problème 

Article premier : L'unité de l'éthique sociale, l'éthique de l'Etat et l'éthique politique
I. L'éthique de l'Etat comme partie de l'éthique sociale
L'identité de l'Etat et de la société dans la societas perfecta
La distinction de l'Etat et de la société dans l'ordre concret
Conséquences de la séparation de l'éthique de l'Etat et de l'éthique sociale
La tâche sociale de l'Etat : la primauté de valeur de l'idée de l'Etat social sur celle de l'Etat de droit
II. L'éthique politique comme partie de l'éthique de l'Etat
Ethique de l'Etat et éthique politique
Pouvoir et éthique politique
Les conséquences d'une séparation de l'éthique politique et de l'éthique de l'Etat

Article deuxième : L'application de l'éthique politique aux formes de l'Etat
I. L'éthique politique dans les formes autoritaires de l'Etat
Pour l'histoire du problème
Les normes politiques dans l'Etat autoritaire
 II. L'éthique politique dans la démocratie
La démocratie comme règle de jeu politique
L'éthique des partis politiques
La tâche des partis politiques
Principes d'une politique chrétienne des partis 
 Parti politique et « Weltanschauung »
La question du parti confessionnel
Bibliographie des ouvrages. 
Index des auteurs




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

EN PRÉPARATION AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

NOUVEAUTÉS
MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN

Hegel ou le Festin de Saturne

Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

LES CHEMINS SPIRITUELS DANS LA MYSTIQUE RHÉNANE ET LA DEVOTIO MODERNA

SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

TH n°128 Les polémiques religieuses du 1er au IVe siècle de notre ère.

Maître Eckhart Prédicateur

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS

RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE