Editions BEAUCHESNE

79.00 €

LEOŠ JANÁČEK, JEAN SIBELIUS ET RALPH VAUGHAN WILLIAMS. UN CHEMINEMENT COMMUN VERS LES SOURCES

LEOŠ JANÁČEK, JEAN SIBELIUS ET RALPH VAUGHAN WILLIAMS. UN CHEMINEMENT COMMUN VERS LES SOURCES

Ajouter au panier

Date d'ajout : lundi 22 octobre 2012

par CAHIERS DE SOCIOLOGIE CONOMIQUE ET CULTURELLE

CAHIERS DE SOCIOLOGIE ÉCONOMIQUE ET CULTURELLE, octobre 2012, volume 51

La confrontation Janacek-Sibelius-Vaughan Williams pourrait surprendre, mais, en fait, comme le signale le sous-titre, ils sont liés par « un cheminement commun vers les sources ». C'est tout le mérite de J. Lyon, d'une part, de l'avoir démontré, en les mettant en perspective par rapport aux « sources orales du chant entonné par le peuple » et, d'autre part, de les avoir situés dans leur environnement musical, folklorique, hymnologique, mais aussi littéraire, philosophique, théologique, la finalité étant la préservation de la culture morave, finlandaise et anglaise.
Ce livre est conçu en 3 parties: une par musicien, étayé d'une foultitude de notes (p. 532-593), avec un imposant Dictionnaire biographique (p. 594-685) présentant les principaux protagonistes des diverses disciplines en cause et une Bibliographie (p. 686-703) très dense, évidemment facilités par les progrès informatiques. De plus, l'Index (p. 704-718) des noms propres précise les dates des personnes. L'approche de J. Lyon concerne – à partir des fonds hymnologiques – à la fois la musicologie, l'histoire, la psychologie... Le dénominateur commun se réfère surtout aux sources mélodiques (moraves, finlandaises et anglaises) et à leur dimension émotive en dehors de toute idéologie. Sa démarche consiste à donner pour ces trois musiciens « un itinéraire biographique croisé », à préciser les divers contextes événementiels et psychologiques et à dégager « les relations entre les trois hommes à partir de leurs principales et significatives créations» (p. 16).
L. Janacek a fait l'objet d'un Colloque international (Paris-Sorbonne, 2008), dont les Actes sous-titrés : Création et culture européenne ont été publiés en 2011 à la Librairie L'Harmattan. Pour sa part, J. Lyon apporte un important complément à la biographie de Janacek (et des deux autres compositeurs), en mettant en parallèle leur formation, leur itinéraire, ainsi que leurs réflexions compositionnelles à l'origine de leurs principales œuvres ; l'ensemble est complété par des citations originales et témoignages d'époque (correspondances, considérations philosophiques, extraits de journaux, critiques de représentations... ). Le lecteur, préparé par ces préliminaires, pourra « se pencher sur des aspects particuliers de l'œuvre et des contextes culturels inhérents à chacun de ces trois Maîtres ».

Première partie : Leos Janacek (1854-1928). Avant d'entrer dans le vif, du sujet, J. Lyon présente les précurseurs du chant populaire morave et silésien : Frantisek Susil (1804-1868), collecteur morave de chants populaires et Karel Pavel Krizkovsky (1820-1885), moine, compositeur, et le maître de Janacek. De nombreux exemples mélodiques analysés s'ajoutent aux commentaires et expliquent la position particulière de Janacek dans le domaine de la modalité ; un diagramme précise la diversité des sentiments (p. 188, les lecteurs auront compris qu'il s'agit de Beruhigung... ). Le synopsis sera très utile à la compréhension des œuvres, par exemple Jenufa, drame psychologique imprégné de folklore ou au « parcours herméneutique » de l' Histoire de la Petite Renarde rusée agrémenté de nombreuses citations musicales.

Deuxième partie : Jean Sibelius (1865-1957). Poursuivant la même démarche, l'auteur rappelle que « le Kalevala occupe une position unique dans l'univers du folklore et celui des mythologies », pose les questions: « est-il un véritable mythe? », « quelle est sa relation à la poésie selon la conception qu'en avaient les romantiques ? Fait-il partie de l'expression dite « nationale » ? » En fait, Elias Lonnrot (1802-1884) et J. Sibelius sont deux figures emblématiques, le premier, médiateur d'une culture et d'une langue (groupe finno-ougrien), « a tissé le lien entre la tradition orale, la collecte patiente et méthodique et l'appropriation des runes (runnot) par la littérature de caractère national. » Les anciens poèmes avec leurs incantations contèrent un « souffle épique, source de l'identité finnoise » influencée par le Kalevala (p. 227-228). L'incantation est typique de la poésie chamanique et de la religion des Finnois gouvernée par les sorciers, détenteurs du savoir. Le Kalevala « renvoie à la définition du folklore, au chant primitif, c'est-à-dire aux runnoiat, figure mythique dans la collecte de Lonnrot. » Les sources sont étayées de nombreux exemples et de mélodies runiques ; Sibelius a mis en perspective certains symboles emblématiques (p. 240). Son œuvre Pohjolan tytär (La Fille de Pohjola), op. 49 (1906) concerne une terre mythique, isolée. Suivent un résumé du contenu de l’œuvre et des extraits de la partition. Sa musique est « une synthèse à partir de sa propre émotion, à partir de ses forces et de ses faiblesses », il en est de même du Cycle Lemminkaïs-sarja, op. 22, avec sa connotation psychique et sa dimension symbolique. Il s'agit d'une « appropriation essentielle grâce à la maîtrise relative du monde extérieur par le monde intérieur du compositeur. »

Troisième partie: Ralph Vaughan Williams (1872-1958). Après avoir étudié et discuté le folk-song et le concept de National Music en Angleterre, tenu compte de l'avis de folkloristes, psychologues et anthopologues, et montré que le folk-song est une réalité vivante qui intéresse le common people, l'auteur rappelle que – depuis la deuxième moitié du XIXe siècle – quatre influences s'interpénètrent en matière de traditional song : les minstrel songs, parlour ballads, evangelical hymns et music-hall Songs, et signale les principaux recueils correspondants. En 1905, le Ministère de l'Éducation s'intéresse à la promotion de la musique populaire. D'autres intervenants folkloristes, hymnologues et érudits anglais agiront dans le même sens. Quant à R. Vaughan Williams, son apport à l'English Hymnal (1906) lui permet de valoriser le chant populaire transmis par tradition orale, à l'attention des paroisses, dans le cadre du Réveil (Revival) du folk-song, héritage du plain song, de la psalmody, du folk song et des Hymns. Toutefois, la même mélodie peut être utilisée avec différents textes pour différents temps liturgiques. Il s'est notamment inspiré de The Pilgrim's Progress (1678-1684) du pasteur et écrivain John Bunyan; il l’a mise en musique entre 1904 et 1952. Cette œuvre, empreinte de noblesse et de sérénité, bénéficie d'une analyse musicale détaillée avec de nombreuses citations et témoignages d'époque au sujet de la représentation. J. Lyon conclut par des réflexions d'essence philosophique et psychologique et des considérations sur la subjectivité de l'œuvre d'art qui « ne saurait être esthétique, belle au sens profond du mot, si elle n'est pas bell e dans son essence, si elle ne reflète pas l'éthique de la vie. » (p. 512).

En fait, ce livre en comporte deux : l’un consacré à la notion de sources, à la genèse et à la constitution du répertoire « folklorique » en langues morave, finnoise et anglaise ; l'autre, à l’apport de trois musiciens situés dans leurs divers contextes événementiel, historique national, anthropologique, sociologique, théologique, philosophique et esthétique, associés à quelques œuvres typiques et marquantes, démonstrations à l'appui. À ce litre, il est destiné à diverses catégories de lecteurs.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 15 JANVIER 2021
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg