Editions BEAUCHESNE

39.00 €

12- MADAME GUYON (1648-1717), UN NOUVEAU VISAGE

12- MADAME GUYON (1648-1717), UN NOUVEAU VISAGE

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 16 mai 2017

par S. M.

LETTRE DE LIGUGÉ, 251, 1990

L'auteur, qui a soutenu en 1985 aux Facultés catholiques de Lyon une thèse sur « l'Acte mystique », était bien placée pour reprendre le dossier du Quiétisme à partir de la vie de Mme Guyon. Naguère, Michel de Certeau avait replacé l'affaire des possédées de Loudun dans le contexte politique de l'aurore du Grand siècle ; M.-L. Gondal replace la vie de Mme Guyon dans le contexte politique du crépuscule du Grand siècle.
Au siècle de la raison va succéder le siècle des Lumières. Mme Guyon naît deux ans avant la mort de Descartes et meurt dix ans après Bayle. Entre l'invasion mystique du début du siècle et la conquête rationaliste de la fin du siècle, elle est témoin privilégié de l'expérience spirituelle. En face d'elle, Bossuet a reniflé dans ses écrits des traces des turpitudes de Molinos, M. Tronson fut trop prudent et Fénelon séduit : ainsi n'a-t-elle pas eu la chance (ou la grâce ?) qu'a eue Mme Acarie de rencontrer un directeur de conscience au discernement strict et à l'esprit ouvert. Condamnée à voguer seule, elle s'exprima dans un langage Que les doctes suspectèrent : « Mme Guyon n'avait pas à sa disposition une langue philosophique pour traduire son expérience » (p. 267).
Mariée à seize ans, veuve à vingt-huit, Jeanne Guyon appartient à cette pléiade de veuves distinguées et pieuses du siècle de Louis XIV : Mme de Chantal, Mme Acarie, Marie de l'Incarnation, Mme de Maintenon. Mais à une époque ou l'Église est une institution puissante (le premier ordre du royaume), Mme Guyon apparaît, comme tous les mystiques, suspecte et marginale. Un réseau d'amitiés françaises et étrangères (du piétisme allemand au méthodisme anglais) inquiète le pouvoir. De Vincennes à la Bastille, elle va connaître la prison, les interrogatoires, les faux témoignages.
La pensée théologique de la Contre-réforme et du néo-thomisme fut « plus soucieuse de restaurer les affirmations de la foi et les dévotions que de faire place à des aventures plus singulières » (p. 43). Actuellement l'histoire des mentalités et la psychologie des profondeurs permettent de mieux éclairer cette vie singulière. L'œcuménisme, le féminisme et le charismatique peuvent trouver en elle leur grand-mère, dont il faut retenir un conseil : « Toute dévotion qui ne va pas remplir ses devoirs m'a toujours été un peu suspecte » (Lettre à Lord Deskford, Archives de Saint-Sulpice, pièce n° 7418).


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN SOUSCRIPTION
LES IMAGES DE DÉVOTION EN EUROPE XVIe XXIe SIÈCLE Une précieuse histoire


EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg