Editions BEAUCHESNE

26.00 €

N°61 DE L'UTILITÉ DES VERTUS. Éthique et alliance

N°61 DE L\'UTILITÉ DES VERTUS. Éthique et alliance

Ajouter au panier

Date d'ajout : mercredi 19 août 2015

par Annie LAURENT

REVUE : LA NEF n°154

Le titre de cet ouvrage exprime parfaitement l'intention de son auteur. Le Père Laurent Sentis entend rendre leurs lettres de noblesse aux vertus que le monde actuel aime si mal et répugne à pratiquer.
Polytechnicien et docteur en théologie, l'auteur est directeur des études au séminaire de Fréjus-Toulon où il enseigne aussi la théologie morale. Son livre s'apparente donc à un traité savant, ce qui ne doit pourtant pas rebuter. En effet, il est conçu selon un mode si didactique que sa lecture, tout en exigeant une attention soutenue, en est vraiment accessible.
Le livre du Père Sentis est construit selon un plan en trois parties. La première, intitulée Sources, est une remontée aux origines. Le théologien démontre que la notion de vertu n'est pas apparue avec le christianisme. Dans la Grèce antique, les philosophes faisaient de la vertu un de leurs thèmes de prédilection et l'on avait soin de la mettre au centre de la vie publique (le civisme). Mais la Révélation biblique confère au concept de vertu une dimension supérieure dans la mesure où Dieu y est associé. Dès lors, l'alliance du Créateur avec l'humanité est inséparable de l'éthique ou de la morale (l'auteur ne fait pas de distinction entre ces deux mots). Cette relation acquiert sa plénitude dans la Personne de Jésus-Christ venu accomplir la Loi pour la hisser à sa perfection, en particulier au moyen du commandement d'amour, selon ce qui est rapporté par les Evangiles qui constituent la Nouvelle Alliance.
En se basant essentiellement sur l'œuvre de saint Augustin et de saint Thomas d'Aquin, le Père Sentis poursuit son étude dans une deuxième partie, Développement, où sont présentées de manière approfondie les quarre vertus cardinales (force, modération ou tempérance, justice et prudence) dans toute la variété de leurs expressions morales ainsi que les trois vertus théologales (foi, espérance et charité). Ayant ainsi resitué avec acuité les fondements de la loi éthique et leur application, notre auteur se livre, dans la troisième partie intitulée Discussion, à une confrontation critique de la théologie morale avec les théories promues par certains philosophes modernes.
Cet ouvrage met l'accent sur l'actualité des vertus car, explique le Père Sentis, dans le monde déstructuré qui est le nôtre, leur redécouverte est indispensable à la reconstruction d'une communauté harmonieuse. Elles seules, à condition d'être bien comprises et acceptées comme un don de Dieu communiqué par la grâce (ce qui n'enlève rien, au contraire, à la valeur de la loi naturelle, comme l'Église catholique le reconnaît) et non comme une insupportable atteinte aux sacro-saintes libertés individuelles, peuvent contribuer à guérir la société du mal qui la mine, l'individualisme. Malgré ce que l'on admet généralement - et la contestation du Magistère moral répandue dans les rangs des fidèles catholiques montre à quel point ils sont eux aussi « contaminés » par les idées ambiantes -, cette attitude n'apporte pas l'épanouissement personnel si convoité de nos jours. Au contraire: perçu comme un gage de liberté alors qu'il rend l'homme esclave de ses passions, l'individualisme conduit à la barbarie. Pour le Père Sentis, l'homme moderne se leurre donc en s'imaginant qu'il peut être heureux tout seul. En fait, écrit-il, « toute morale a pour objet l'homme en tant qu'appartenant à une communauté que nous nommons alliance ».
Par la réflexion en profondeur qu'il propose, cet ouvrage de référence est appelé à rendre de grands services à tous ceux qui ont des charges d'éducateur, en institution ou en famille, et à tous ceux qui veulent y voir plus clair sur la place des vertus dans leur vie personnelle.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

DIRE CE QUI EST CACHÉ. HOMÉLIES 1966-1980

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE