Editions BEAUCHESNE

23.00 €

09- LE BERGER

09- LE BERGER

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 11 avril 2017

par Andr GODIN

R.H.E.F., février 1986

Voici, en traduction sommairement annotée, un petit chef-d'œuvre de théologie pastorale. Le titre a une incontestable saveur biblique mais aussi patristique, car il évoque le fameux Pasteur d'Hermas, connu seulement au XVIe siècle par des citations. Ce traité est la refonte d'un sermon prononcé en 1523 lors d'une des « disputes » théologiques qui jalonnent le passage progressif de Zurich à la Réforme évangélique. Cette situation d'Église en voie de réformation se reflète dans l'opuscule qui présente, non « le pasteur protestant idéal, mais l'ecclésiastique au service d'une Église encore dans son unité » (p. 15).
Écrit gorgé d'Écriture sainte, au plan et au style simples, vigoureux à l'image de son auteur, notre livret décrit tour à tour le vrai berger et le faux berger, opposés en traits percutants, en images bibliques actualisées selon une rhétorique chère au prédicateur du Grossmünster de la ville. Exemple de cette accomodatio rhétorique, recommandée par Érasme, l'un des maîtres de Zwingli : « les hauts lieux » de l'idolâtrie vétéro-testamentaire deviennent « les chapelles sur les montagnes » (p. 48), « les chapelles forestières » (p. 49), « les sanctuaires montagnards » (p. 82), et les « sanhédrins » ou les « synagogues » de Mathieu, 10, 17, des « assemblées » ou « conseils » municipaux (p. 55).
Malgré la présence récurrente de thèmes que Zwingli partage sans doute avec Érasme (idéal de la pureté des origines chrétiennes, moralisme religieux, opposition chair/esprit, valorisation optimiste de la tâche enseignante, « devoir unique de l'évêque ou du berger » (p. 73) et critère par excellence de la dignité ou de l'indignité des pasteurs, la tonalité générale du traité est celle d'une « theologia crucis » assez radicale. Le berger de Zwingli doit être au seul service de la Parole. Sur le rude chemin qui le conduit inéluctablement à la persécution et à la mort par fidélité au Christ-Pasteur, rien ne l'arrêtera: parents, intérêts humains, puissants de ce monde. Il lui faut « faire le vide en lui-même » (p. 33), renoncer à ses « propres pensées » (Anfechtungen, p. 46), se munir des armes spirituelles puisées « dans l'arsenal du Christ » (p. 53) et aller de l'avant, quoi qu'il puisse en coûter. En fin de compte, « ne pas craindre, c'est là l'armure ». Dans le combat parfois mortel pour la Parole de Dieu, le berger ne quitte pas des yeux « celui qui combat en avant, Christ » (p. 56). Métaphores guerrières concrétisées en quelque sorte par la mort de Zwingli sur le champ de bataille de Cappel.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN SOUSCRIPTION
LES IMAGES DE DÉVOTION EN EUROPE XVIe XXIe SIÈCLE Une précieuse histoire


EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg