Editions BEAUCHESNE

53.00 €

TH n°113 LE PÉCHÉ DIT ORIGINEL

TH n°113 LE PÉCHÉ DIT ORIGINEL

Ajouter au panier

Date d'ajout : samedi 17 octobre 2015

par Franois BROSSIER

REVUE : LE MONDE DE LA BIBLE n°139, décembre 2001

Comment présenter aujourd’hui la doctrine correspondant à l’appellation classique de "péché originel" ? C'est la question que se posent les pasteurs et les catéchètes qui sont confrontés à un double problème : d'une part les remises en cause des positions traditionnelles et d'autre part l'absence d'une formulation ou d'une présentation en prise directe avec la culture actuelle. "Le péché dit 'originel' constitue l'un des problèmes majeurs de la théologie chrétienne, surtout depuis saint Augustin et la crise pélagienne au Ve siècle. C'est l'évêque d'Hippone, en particulier, qui a sans doute forgé, en tout cas popularisé, l'expression 'péché originel' ignorée des Pères grecs contemporains, et exposé une doctrine qui a orienté la théologie latine de façon déterminante. Dans les siècles suivants, les représentations qu'on a données du péché originel ont toujours soulevé des difficultés parmi les penseurs chrétiens, au point qu'aucune explication théologique globale n'a obtenu d'approbation inconditionnelle, à commencer par celle d'Augustin qui n 'a jamais été reçue intégralement dans l'Église. Les conciles de Carthage (418) et d'Orange (529) sont loin d'avoir canonisé toutes ses positions."
Partant de ce constat, l'ouvrage du père Baudry a ceci de passionnant qu'il reprend le dossier depuis le début, c'est-à-dire depuis l'Ancien et le Nouveau Testament. Puis il fait une large place à la littérature juive non canonique contemporaine du Nouveau Testament. L'auteur ne s’attarde pas sur la période qui vas de d’Augustin au Concile de Trente, décrite dans maints ouvrages. En revanche, il verse au dossier les textes préliminaires sur le péché originel des conciles Vatican I et Vatican II. Le premier n'a jamais été présenté au concile du fait de la guerre de 1870 qui a interrompu les travaux de Vatican I. Le deuxième était si peu satisfaisant qu'il fut écarté du programme définitif des délibérations conciliaires et le sujet abandonné. De ce fait, il n'existe aucun texte du magistère depuis le concile de Trente mais seulement des allusions dans Lumen gentium, Gaudium et Spes et Dei Verbum. Le pape Paul VI a réuni, en 1966, un colloque sur le thème : "Le péché originel devant la science et la pensée contemporaine", mais les limites imposées aux tentatives de réinterprétation étaient telles que les débats furent paralysés et jamais publiés. Le dossier de G.-H. Baudry a le mérite de souligner la complexité de la théologie du péché originel, de manifester que sa gestation est toujours en cours et que toute synthèse semble encore prématurée. Dans les études annexes de la troisième partie, les pasteurs seront sans doute très intéressés par l'étude sur "liturgie baptismale et péché originel" qui va du Nouveau Testament aux derniers rituels du baptême utilisés aujourd'hui.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

MAÎTRE ECKHART, LECTEUR DES PÈRES LATINS

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES
Lire la préface

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg