Editions BEAUCHESNE

Fermeture annuelle : du 1er au 23 août inclus


37.00 €

13. PENSER LA RELIGION. Recherches en philosophie de la religion

13. PENSER LA RELIGION. Recherches en philosophie de la religion

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 22 août 2017

par L. HONNAY

LE CENTRE PROTESTANT D'ÉTUDES ET D'ÉVALUATION, 11

Comme toutes les livraisons de la série Philosophie de l'Institut Catholique de Paris, ce 13e volume fait appel à plusieurs collaborateurs qui réfléchissent, chacun dans leur spécialité, aux problèmes de la philosophie de la religion. La première partie aborde la question classique des preuves de l'existence de Dieu, avec un curieux texte de Raymond Lulle, une analyse d'Augustin et de Maître Eckart, la position actuelle de l'argument ontologique qui prend en compte la modernité scientifique et la Process Theology.
La deuxième partie (Le sujet religieux) se divise en deux sections. La première (Sciences humaines et philosophie de la religion) comporte trois contributions. L'une tente de réconcilier la philosophie religieuse et la sociologie religieuse dissociées depuis l'apparition de cette dernière. Dans une autre J.F. Catalan décrit l'expérience religieuse de manière assez intéressante, tandis que G. Jarayk se demande « Y-a-t-il un homo religiosus ? ». La seconde section envisage « éthique et religion » avec notamment une étude sur l'accès à la transcendance comme remède à la déchirure intime de la personne, une analyse de la pensée de Simone Weil sur Dieu réparateur de l'injustice sociale.
Enfin la troisième partie (Religion et langage) n'est pas la moins intéressante. Dans quelles conditions l'homme qui parle est-il religieux ? se demande F. Marty. J. Greisch étudie la position de Wittgenstein : une critique du langage qui aboutit à l'affirmation d'Un Autre. Pour finir, F. Jacques étudie le statut du texte (en l'occurrence la Bible commentée par des Juifs et des Chrétiens) comme interpellation de Dieu qui change la relation avec lui et avec les autres. Une analyse qui intéressera les biblistes.
L'ensemble est d'une très haute tenue intellectuelle, souvent difficilement compréhensible pour des non-spécialistes. Les auteurs s'efforcent de se mettre au goût du jour, de reposer les problèmes anciens en termes d'aujourd'hui. Bizarrement (mais cette lacune est-elle voulue ?), aucun n'envisage le retour actuel au religieux, qui pourtant donnerait un accent vivant à la recherche. Et pourquoi faut-il (p. 302) que F. Marty soupçonne de mensonge les Hébreux qui promettent de traverser le royaume d'Edom sans lui faire la guerre (Nombres 20/14-21) ? Ne pourrons-nous pas à notre tour le soupçonner d 'anti-sémitisme ?


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

MAÎTRE ECKHART, LECTEUR DES PÈRES LATINS

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE