Editions BEAUCHESNE

84.00 €

BIBLE DE TOUS LES TEMPS N°5- LE TEMPS DES RÉFORMES ET LA BIBLE

BIBLE DE TOUS LES TEMPS N°5- LE TEMPS DES RÉFORMES ET LA BIBLE

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 22 août 2017

par __ __

REVUE THOMISTE, 1990

Publier, traduire, commenter la Bible, y chercher la justification des options religieuses qui divisaient alors la chrétienté : telle est la vague qui soulève le xv,' siècle. Assurément. aucun des volumes de la collection « Bible de tous les temps » ne pouvait avoir de sujet aussi central, aussi unifié que celui consacré, sous la direction de Guy Bedouelle, professeur à l'Université catholique de Fribourg et de Bernard Roussel, directeur d'études à l'École pratique des Hautes Études de Paris, au temps des Réformes.
L'ouvrage se divise en deux parties inégales : la seconde, un peu plus brève, d'ordre thématique (« Bible, culture et société »), rassemble des contributions de grande valeur touchant la confrontation de la Bible avec les mutations culturelles (un monde nouveau dont la géographie n'est plus centrée sur Jérusalem, dont l'année ne débute plus avec l'Incarnation), pastorales (reconstruire une Église d'après la Bible comme le veut la Réforme, ou tenir la Bible sous haute surveillance comme le fait Rome), politiques (Luther et Müntzer se réclament chacun à leur manière d'une politique tirée de l'Écriture), théologiques (la « philosophie chrétienne » dont se réclame Érasme), mystiques (l'allégorie biblique que renouvellent Thérèse d'Avila ou Jean de la Croix), littéraires (qu'il s'agisse de la poésie ou du théâtre), esthétiques (le chant des psaumes ou l'illustration de la Bible). Autant d'aspects de l'utilisation de la Bible sur lesquels des spécialistes patentés font la lumière.
La première partie (« Lire la Bible »), qui occupe plus de la moitié de l'ouvrage (jusqu'à la p. 486, et encore faut-il y joindre les 28 pages de bibliographie), était la plus attendue. Sur un sujet immense, au croisement de la naissance de l'imprimerie, qui allait permettre de multiplier les Bibles, du goût de l'humanisme pour les manuscrits antiques, qui allait pousser à l'édition critique des textes sacrés, des aspirations religieuses nouvelles, qui allaient chercher leur fondement dans une Bible scrutée avec passion, la recherche historique a produit de quoi remplir une bibliothèque ou même deux banques de données (voir p. 764). J'admire la maîtrise avec laquelle, en un perpétuel duo du catholique Guy Bedouelle et du réformé Bernard Roussel, les auteurs guident avec sûreté le lecteur, l'introduisent à une connaissance approfondie des questions les plus complexes, sans jamais rien simplifier. On ne saurait trop les louer de ne pas s'en être tenus à des vues générales, mais d'avoir examiné sur pièces comment l'Écriture a été lue et interprétée (ainsi des homélies relatives à l'eucharistie, analysées par G. Bedouelle, ou des traductions du psaume 22, comparées par B. Roussel).
À l'usager, grâce à un précieux index des textes bibliques, à l'aide aussi de l'index des noms (des auteurs surtout, de quelques éditeurs, également de quelques titres) de tirer le meilleur parti de la documentation savante mise à sa disposition. Expérience faite, le profit est considérable. Peut-être un index des éditions de la Bible alléguées dans ce volume eût-il rendu service, la brève nomenclature retenue dans l'index nominum ne pouvant en tenir lieu. Les auteurs s'excusent d'inévitables lacunes : pour ma part, je regrette que la Bible traduite du latin par les docteurs de Louvain n'ait pas eu droit à une brève notice ; Paul Valéry la tenait pour un monument de la langue française. Peut-être aussi eût-on attendu d'une collection intitulée « Bible de tous les temps » une réflexion explicite, autrement que sous forme de propos disséminés ici et là, sur la façon dont la Bible a été lue au cours des temps : la même totalité de l'Écriture, la même autorité de la Parole de Dieu (mis à part les désaccords entre protestants et catholiques touchant la liste des livres canoniques) n'ont pas toujours été reçues de la même manière, l'insistance n'a pas toujours été mise sur les mêmes livres, voire sur les mêmes passages, de la Bible. Ainsi l'usage de la législation dite de Moïse, ou la lecture de l'Apocalypse, ou plus généralement la validité, aux yeux des chrétiens, de ce qu'ils nomment Ancien Testament. Une autre collection a entrepris d'examiner les divers visages que Jésus a revêtus au fil des siècles, en fonction de lectures sélectives des Évangiles ou d'urgences conjoncturelles : la « Bible de tous les temps » ne répond pas toujours de manière explicite à ce genre de questions. Cependant le lecteur a entre les mains, tout au moins par la documentation bibliographique. de quoi chercher lui-même réponse à ses interrogations. Rien d'équivalent n'avait, jusqu'à présent, été mis à sa disposition.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE