Editions BEAUCHESNE

99.00 €

LUI et moi - Entretiens spirituels

LUI et moi - Entretiens spirituels

Ajouter au panier

Date d'ajout : mercredi 19 août 2015

par Ignace TESSON

REVUE : CHRÉTIENS MAGAZINE n°216

En 1936, sur un transatlantique, le Christ lui déclare qu'il veut « causer» avec elle. Depuis cette rencontre, cette Nantaise va rédiger sept ouvrages issus de conversations avec Jésus. Mgr Villepelet (Evêque de Nantes de l'époque) sans s'être prononcé sur l'origine divine de ces écrits, en a garanti l'orthodoxie. Chantal Cambay, une chrétienne ayant été profondément marquée par Gabrielle, témoigne de celle qu'elle apprécie et qu'elle considère comme une véritable amie.
Française née à Madagascar Cantal Cambay a reçu une éducation catholique. Pour des raisons personnelles et familiales, elle décide en 2003 de se rendre chez les sœurs franciscaines missionnaires de Marie à Nantes. Les circonstances font qu'elle se retrouve quelques heures plus tard sur les pas d'une femme qui changera sa vie. Les quelques questions qui suivent, illustrent les contours d'une relation d'amitié entre deux personnes partageant la même foi… mais à des époques différentes.
Vincent Gauthier : Comment avez-vous connu Gabrielle Bossis ?
Chantal Cambay : Ma rencontre avec Gabrielle Bossis fut le fruit de la Providence. En effet, nous étions partis prendre du repos chez les Franciscaines missionnaires de Marie à Nantes, lorsque nous avons fait connaissance de deux couples d'Italiens à la recherche d'un lieu nommé « Le Fresnes », où avait vécu une personne. Je n'avais jamais entendu parler de Gabrielle Bossis. Mon mari disposant d'un GPS a localisé ce lieu et nous sommes ainsi arrivés au cimetière où se trouve la tombe de Gabrielle. Quelle ne fut pas la joie de Luccia, Carlo, Valéria et Marco qui, la connaissant depuis de longues années par ses écrits « Lui et moi », voulaient s'imprégner des lieux où elle avait vécu et avoir de plus amples informations sur sa vie. Peu à peu, en les aidant dans leurs différentes démarches, j'ai appris à connaître Gabrielle et j'ai été captivée par sa personnalité.
VG : Quels sont les traits de sa personnalité qui vous touchent ?
CC. : Gabrielle est pour moi une personne accessible. En effet, c'est une laïque, contemporaine, dont la mission a été de montrer que Dieu avait sa place dans notre vie trépidante. Elle me montre une façon d'associer mes actes quotidiens à Dieu.
VG : Comment percevez-vous ses écrits ? Est-ce un moyen facile pour accéder au Christ ?
CC. : Les livres de Gabrielle sont très accessibles. Ils se présentent comme un dialogue quotidien avec le Christ. En effet, chaque jour Gabrielle a reporté dans des cahiers d'écolière, ce que le Christ lui confiait. Aussi, lorsque aujourd'hui j'ouvre l'un de ces livres, j'ai le sentiment que c'est à moi qu'il s'adresse.
VG : Puisque vous la connaissez, comment expliquez-vous qu'elle ne soit pas encore très connue par le grand public ?
cc. : S'il est vrai qu'elle n'est pas connue en France, elle l'est beaucoup plus à l'étranger. En effet, en Angleterre, en Italie et en Amérique latine, on la rapproche des grands mystiques ayant connu des expériences similaires: Hildegarde de Bingen, Angèle de Foligno, Gertrude d'Helfa, Catherine de Sienne, Brigitte de Suède, Françoise Romaine, Catherine de Gênes, Thérèse d'Avila, Marguerite-Marie, Marie de l'incarnation, Thérèse de Lisieux. En France, elle n'a pas encore bénéficié de la publicité des médias et elle se fait connaître, par le bouche à oreilles. Si on considère que Gabrielle n'est morte qu'en 1950, on peut considérer qu'à l'image de sainte Thérèse de l'enfant Jésus, sa notoriété est rapide et emprunte les mêmes voies. En notre temps très matérialiste, il n'est pas aisé de faire connaître une grande mystique.
VG : Existe-t-il des ouvrages relatant sa vie ? Si oui, lequel choisir et pourquoi ?
Cc. : Sur la vie de Gabrielle, il n'existe réellement que ses 6 livres d'entretiens avec Jésus : « Lui et moi » et une synthèse de ceux-ci réalisée par le père Patrick de Laubier : « Jésus, mon frère ». II n'y a aucune biographie. La raison nous en est donnée dans une lettre de Beauchesne à un lecteur romain. Les premiers livres de Gabrielle étant parus de son vivant, elle désirait rester dans l'anonymat. Elle estimait qu'elle n'avait aucun mérite à les avoir écrits, sinon celui d'être une messagère du Bon Dieu. L'éditeur Beauchesne respectant en cela ses volontés, n'a fait aucune publicité sur l'auteur de ces cahiers.
Sa vie est ainsi demeurée un mystère. La biographie « Lui et Gabrielle Bossis » écrite par Luccia Barocchi, traduite et publiée par Beauchesne, va contribuer à lever un peu le mystère. Elle sera, je l'espère, la première d'une longue série. Elle donnera, sans aucun doute l'envie de lire les livres et stimulera les recherches.
VG : Au quotidien, comment se traduit la présence de Gabrielle dans votre vie ?
CC. : Gabrielle est un signe. Elle nous apprend à parler avec le Christ à tous moments. Où que nous soyons, dans le jardin ou au travail. Le Christ lui a demandé de nous encourager à lui parler. A lui confier les plus petites choses, à partager avec lui chaque moment de notre vie. VG : Avec les révélations dont elle a été témoin, peut-on affirmer qu'elle est une sainte en « devenir » pour notre temps ?
CC. : Je suis certaine qu'elle sera une lumière pour notre temps. « Une chose est sûre, c'est que cette âme a vécu en lui et qu'elle nous réfléchit un peu de sa lumière » (Daniel Rops). C'est maintenant à l'Église de décider de la manière et du temps de son intervention. C'est à ses fruits qu'on reconnaîtra l'arbre.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

MAÎTRE ECKHART, LECTEUR DES PÈRES LATINS

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES
Lire la préface

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg