Editions BEAUCHESNE

23.00 €

SAINTE GENEVIÈVE DE PARIS. La vie, le culte, l'art

SAINTE GENEVIÈVE DE PARIS. La vie, le culte, l\'art

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 04 avril 2017

par J. BONDUELLE

REVUE : LA VIE SPIRITUELLE, janvier 1984

Maîtres d'œuvre de la préparation d'une exposition sur sainte Geneviève présentée en décembre 1982 à l'Hôtel de Ville de Paris, les auteurs ci-dessus nous donnent en cent soixante pages d'une édition soigneusement illustrée les actuelles conclusions d'un beau travail, toujours en cours, sur la biographie et le culte de la sainte protectrice de Paris.
Je ne saurais dire laquelle des deux parties de cette publication est la plus attachante et la plus compétente.
La deuxième partie utilise surtout l'iconographie de sainte Geneviève et, quels que soient les lieux où se trouvent aujourd'hui exposés à la dévotion des fidèles ou à l'admiration des visiteurs d'églises ou de musées, tableaux, images, miniatures ou tapisseries, ou quels que soient les diocèses et les familles canoniales qui ont rédigé offices liturgiques, poèmes ou publications diverses (et tout cela est innombrable), c'est la chronologie de cet ensemble qui est ici fortement mise en relief. Les artistes de renom aussi bien que des artisans d'œuvres naïves nées de la piété populaire sont l'expression de la dévotion de leur temps. Ainsi nos auteurs mettent en grand relief, sans d'ailleurs bien s'expliquer eux-mêmes le changement opéré, que, représentée tout au long d'un millénaire un cierge à la main avec, derrière une épaule un diable qui veut éteindre la flamme du cierge et derrière l'autre épaule un ange dont la main protège la flamme allumée, Geneviève devient une bergère gardienne de troupeaux. On essaie de suivre, en lisant notre livre, l'histoire de cette évolution, avec des sortes d'étapes intermédiaires et des hypothèses d'explication. « De la grande dame à l'humble bergère », beau thème de réflexion pour les historiens de la religion populaire, créatrice parfois de grandes réalisations: de la statuaire primitive à Puvis de Chavannes ; ou des vêtements somptueux de quelques anciens vitraux à la Geneviève tutélaire qui, à la cathédrale de Nanterre, couvre Paris de ses bras protecteurs et sur le pylône du pont de la Tournelle perd son enveloppe charnelle et devient un simple symbole !
La première partie, étude minutieuse du document authentique de la VITA écrit vers 520 par un clerc de Paris, situe au mieux la véritable sainte Geneviève. Consacrée au Seigneur probablement sur recommandation de saint Germain d'Auxerre, elle appartenait à une famille de haute condition sociale et elle était et demeura propriétaire de très importants biens fonciers qu'elle géra au bénéfice de ce que nous appellerions aujourd'hui des œuvres caritatives, biens qui lui permirent, au cours de disettes graves de toute la population parisienne, d'organiser le fameux ravitaillement par voie d'eau. Ainsi fut-elle, en plusieurs circonstances, une véritable providence de la cité. Son immense popularité, de son vivant. puis après sa mort, vient en même temps de l'inépuisable bienfaisance qu'elle sut orienter vers les vrais besoins de toute une population et de la source surnaturelle reconnue par tous d'une vie toute donnée au Seigneur. S'il est difficile, dans la manière hagiographique de la VITA, de se faire un jugement sur l'efflorescence de miracles jaillis d'une existence certainement charismatique dans le meilleur sens du mot, sa dévotion à saint Denis qu'elle dota de sa première basilique, ses nombreux pèlerinages, sa piété liturgique el sa participation quotidienne aux offices diurnes et nocturnes, sont tellement attestés qu'on ne peut qu'admirer ce type de vie consacrée, fidèle jusqu'à un âge avancé.
Merci à Dom Dubois de nous avoir restitué de sainte Geneviève un portrait aussi certain, éloigné de bien des imaginations ultérieures. Le petit diable de la statuaire médiévale n'a pas éteint la flamme du cierge. Merci au bon ange de la montrer si pure et si vraie.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg