Editions BEAUCHESNE

Fermeture annuelle : du 1er au 23 août inclus


35.00 €

17 - LE LIVRE SECRET DES CATHARES, INTERROGATIO IOHANNIS. Edition critique, traduction, commentaire. Nouvelle édition, revue et augmentée

17 - LE LIVRE SECRET DES CATHARES, INTERROGATIO IOHANNIS. Edition critique, traduction, commentaire. Nouvelle édition, revue et augmentée

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 02 mai 2017

par Paul GAUTIER

REVUE D'ÉTUDES BYZANTINES, 1981

Il y a lieu de se féliciter de disposer enfin d'une édition critique de cet ouvrage tant commenté, connu uniquement en sa version latine, et dont la première impression remonte à 1691. L'Interrogatio Iohannis, ou Questions posées par l'évangéliste au Seigneur à la dernière Cène, a été transmis en deux recensions, entre lesquelles ne se remarquent d'ailleurs que des différences de détail. La première, qui est aussi la plus ancienne, mais qui a malheureusement été laissée inachevée, est représentée par le Vindobon. latinus 1137 (V), un Novum Testamentum en parchemin du milieu du 12e siècle, de provenance mal assurée, mais dont les f. 158v-160, qui conservent in calce l'opuscule, auraient été écrits au début du siècle suivant. La seconde est constituée par le manuscrit 109 de la Bibliothèque municipale de Dôle (f. 44-46), qui est daté de 1445 (D), par une copie du 17e siècle insérée au tome 36 (f. 26v-35) de la Collection Doat conservée à la Bibliothèque nationale de Paris (P), et enfin par le texte figurant aux pages 283-296 du tome premier de l'Histoire des Albigeois et des Vaudois ou Barbets de Jean Benoist, paru à Paris en 1691 (B). L'analyse des variantes, au demeurant peu nombreuses, de DPB autorise en effet à conclure que ces trois derniers ont été copiés sur l'original, actuellement perdu, qui était conservé encore au 17e siècle aux Archives de l'Inquisition de Carcassonne, La provenance de cet apocryphe au dualisme mitigé n'est pas élucidée. Toutefois, l'explicit, sûrement ajouté par un inquisiteur bien informé, nous apprend qu'il a été apporté de Bulgarie à Concorezzo (localité sise au nord-ouest de Milan) par un évêque hérétique nommé Nazaire. Détails précieux, puisque nous savons par ailleurs que le dit Nazaire aurait fait un voyage en « Bulgarie » (byzantine, sans doute la Macédoine) au début de sa carrière ecclésiastique, dans les deux dernières décennies du 12e siècle. Bien que l'on ignore quelle était au juste la langue originale de l'opuscule importé, le grec ou le slave, il n'est pas sans intérêt d'apprendre qu'il provenait d'une région réputée pour être depuis le 10e siècle un foyer d'hérésies dualistes, et pour cette raison il n'est pas surprenant que le commentaire très fouillé qui suit l'édition du texte (établi sur V et D) mette en pleine évidence son inspiration bogomile : la ressemblance générale de ce manuel dogmatique des Cathares modérés d'Italie avec des exposés byzantins sur le même sujet, comme par exemple celui d'Euthyme Zigabène est si frappante que d'aucuns n'ont pas craint d'écrire que « c'est l'exposé le plus complet de la doctrine bogomile qui nous soit parvenu du milieu même des hérétiques »


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

MAÎTRE ECKHART, LECTEUR DES PÈRES LATINS

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE