Editions BEAUCHESNE

25.00 €

QUARANTE-TROIS CHANTS

QUARANTE-TROIS CHANTS

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 04 juillet 2017

par Édith WEBER

L’ÉDUCATION MUSICALE

Ce Recueil, de format pratique, est destiné à la fois aux fidèles, organistes, chorales et chefs. Il concerne les paraphrases françaises strophiques réalisées par Yves Kéler pour les 43 Chorals de Martin Luther : vraie gageure prosodique, musicale et verbale (obligation pour la paraphrase française rimée de respecter le même nombre de syllabes de l'original allemand et le même nombre de notes). Chaque choral harmonisé à 4 voix - en principe note contre note (d'après le Livre d'orgue pour le recueil de l'Église de la Confession d'Augsbourg (Strasbourg, 1952), actuellement en usage) - est suivi de la source du texte et de la mélodie. Lorsque, dans l'harmonisation pour orgue, la basse est trop grave pour être chantée, D. Guerrier-Koegler a pris soin d'indiquer des versions de remplacement. La destination liturgique figure en tête : temps liturgiques, circonstances particulières, par exemple : Réforme, Sainte Cène, Pénitence, Catéchisme ... (L'exégèse très poussée des Chorals a fait l'objet du Volume 7 de la collection « Guides musicologiques » : Les 43 Chants de Martin Luther. Textes originaux et paraphrases françaises ... , 2013, 482 p.)
L'Ouverture (interview de David Brown par Guylène Dubois), est une véritable mise en situation dégageant le rôle fonctionnel du chant d'assemblée au culte dominical, insistant sur le fait que : « Nous sommes des musiciens d'aujourd'hui, liés, connectés à Martin Luther qui était lui aussi musicien ». La Préface d’Alain Joly met l’accent sur la musique «  orientée vers la louange » et observe que le réformateur reste « jeune ». L’avant-propos d’Édith Weber — en tant que directrice de la Collection « Guides musicologiques » — évoque non seulement le contexte du XVIe siècle, mais encore les recommandations du Concile de Vatican II à propos de la participation de l’assemblée et du chant en langue vernaculaire.
Ce recueil dont l’utilité n’est pas à démontrer — propose pour la première fois la totalité des 43 Chants de M. Luther classés judicieusement par rubrique : liturgie du culte (monodies n° 1-9) puis Chorals dans l’ordre de l’année de l’Église (à partir de Noël) : n° 10-43 ; pour chacun il indique les sources poétiques et mélodiques, ainsi que la circonstance ou la destination liturgique de ces chants à visée œcuménique.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LE MYSTÈRE DE L'AMOUR VIVANT

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE