Editions BEAUCHESNE

79.00 €

LE SILENCE DES MOINES. Les trappistes au XIXème siècle

LE SILENCE DES MOINES. Les trappistes au XIXème siècle

Ajouter au panier

Date d'ajout : mercredi 19 août 2015

par G. LECLAIR

REVUE : NOUVELLE REVUE THÉOLOGIQUE 121, 4, 1999

Nés en 1098, les cisterciens fondent Aiguebelle en 1135 près de Grenoble tandis que Clairvaux donne naissance à La Trappe en Normandie (1147). La commende en plaçant des non-religieux à la tête des abbayes hâtera la ruine de la vie religieuse. Vers 1600, une réaction crée la branche cistercienne de la stricte observance. Devenu abbé de La Trappe, l'Abbé de Rancé (1626-1700) réforme celle-ci et crée une troisième tendance caractérisée par un retour à l'esprit primitif et aux austérités pénitentielles. Approuvé par Rome en 1678, Rancé est rejoint par des moniales cisterciennes. En 1790, la Révolution supprime les vœux et confisque les biens ecclésiastiques. Dom Augustin de Lestrange, maître des novices à La Trappe, émigre avec quelques moines en Suisse, où il fonde l'abbaye de Valsainte, près de Fribourg. Devenu abbé, Dom Augustin réforme la Règle de Rancé et Rome l’approuve en 1794. Les vocations affluent et des filiales sont créées en Europe ct en Amérique. Après l'invasion de la Suisse, Valsainte refuse le serment à l’empereur en 1811 et ses abbayes et prieurés sont fermés en Europe. Dom Augustin se réfugie aux États-Unis.
En 1815, quelques anciens trappistes de Valsainte rachètent l'abbaye d'Aiguebelle et la restaurent. Ils appliquent la Règle de Valsainte et attirent de nombreuses vocations jusqu'en 1850, puis leur recrutement déclinera jusqu'en 1900. Pendant cc temps, La Trappe a été rétablie avec la Règle de Rancé, de même que les cisterciens de stricte observance.
Au lieu d'étudier les trois tendances cisterciennes en France au XIXe s., B. Delpal se limite au cas exemplaire d'Aiguebelle qui sera la source principale du renouveau religieux et créera le plus de filiales en France et à l'étranger : Staouëli (AIgérie), N.D. des Neiges ct sa filiale d'Akbès (Syrie), Sainte-Marie-du-Désert, N.D. des Dombes, Acey, Bonneval, Bonnecombe et quelques prieurés. Des trappistines adoptent la Règle de Valsainte, s'installent à Maubec, non loin d'Aiguebelle ct essaimeront à travers la France avec beaucoup de vocations jusqu'en 1850, puis leur recrutement baissera comme pour Aiguebelle.
L'A. s'intéresse à la vie intérieure des moines, à leur utopique retour au cénobitisme des premiers siècles, au lien particulier entre observance et spiritualité ainsi qu'à leurs relations avec Rome et l'Etat français. Ajoutons que les trois tendances se regrouperont en 1892 avant de céder la place à une Congrégation nouvelle définie par Rome, désireuse de les reprendre en main. L'ouvrage s'achève sur une série de 28 pièces et documents, les sources, une bibliographie et deux index.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN SOUSCRIPTION
LES IMAGES DE DÉVOTION EN EUROPE XVIe XXIe SIÈCLE Une précieuse histoire


EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg