Editions BEAUCHESNE

24.00 €

13. GILBERT DRU. UN CHRÉTIEN RÉSISTANT

13. GILBERT DRU. UN CHRÉTIEN RÉSISTANT

Ajouter au panier

Date d'ajout : samedi 12 septembre 2015

par B. FIXES

REVUE : BULLETIN DE LITTÉRATURE ECCLÉSIASTIQUE, août septembre, 2000

Témoignage de fidélité, ce livre, écrit à plusieurs mains, nous restitue la pure figure de Gilbert Dru, "exemple d'une résistance à la fois spirituelle et politique qui ne peut pas vieillir ».
Dans une première et très éclairante contribution, l'historien d'Uriage, Bernard Comte, campe "l'environnement lyonnais" dans lequel se sont forgées les convictions du jeune militant jéciste. L'auteur montre bien le bouillonnement intellectuel et religieux du Lyon de l'Entre-deux-guerres qui fit de l'antique capitale chrétienne des Gaules "un des foyers les plus vivants du catholicisme français" en même temps qu'il la préparait à devenir la "capitale de la résistance". Si la majorité du clergé et des fidèles s'accommode très bien, avec le cardinal Gerlier, du nouveau régime né de la défaite, une résistance spirituelle s'affirme très tôt où se côtoient clercs et laïcs dans un commun refus de l'inacceptable et la volonté affirmée de préparer l'avenir. Gilbert Dru est, avec Jean-Marie Domenach, Christian Rendu et quelques autres, de ces étudiants qui, inspirés et soutenus par des "aînés" tels que les Pères Fontoynont et de Lubac, des universitaires comme Hours, Lacroix, Mandouze ou Marrou, influencés par les écrits de Stanislas Fumet ou Emmanuel Mounier, s'engagent dans une action étudiante qui les mènera à une résistance sans concession au nom de la morale.
L'ami et la fiancée prennent ensuite le relais pour nous présenter "une vie", celle de Gilbert… si lucidement assumée et risquée. Passionné par la politique, préparé par ses lectures et sa propre réflexion, l'ancien responsable jéciste a tôt fait de prendre la mesure de la défaite et de la refuser. Son christianisme qu'il veut "intégral" l'amène à entrer dans le combat pour la libération du pays tout en posant les bases d'une action politique future, seule capable à son sens de permettre à "la France de reprendre dans le monde la place marquée par la Providence". Passionnants sont les larges extraits de sa correspondance et de ses articles qui nous sont offerts - dans le corps du livre ou en annexes - où sa voix se fait directement entendre comme dans cette lettre du 8 décembre 1939 : "Je pense surtout à l'avenir qui s'offrira à notre jeunesse au moment de la vraie lutte, quand celle-ci aura pris fin, quand tous croiront qu'ils en ont fini de servir et qu'ils peuvent s'amuser alors que tout sera à faire." Son assassinat par la gestapo, le 27 juillet 1944, place Bellecour, ne lui aura pas permis de poursuivre la tâche si bien entamée… Qu'aurait-il fait ? Qu'aurait-il éprouvé au spectacle de la France libérée ? Il a été de ceux qui lui ont manqué quand il s'est agi de reconstruire le pays.
Christian Rendu donne de précieux éléments sur le projet politique de Gilbert Dru qui, retravaillé, a pu aider à la mise sur pied du futur Mouvement Républicain Populaire. Ces quelques pages éclairent le parcours de toute une génération issue de l'Action catholique et entrée en politique à la faveur de la guerre. Nous aurions été également intéressé de savoir comment Gilbert Dru percevait le général de Gaulle. En tant que chef et symbole de la Résistance française, il nous parait difficile qu'il ait pu être totalement absent de sa réflexion. Le livre, là-dessus, nous laisse sur notre faim.
Les dernières pages écrites par Jean-Marie Domenach, peu de temps avant sa mort, sont particulièrement émouvantes et stimulantes en même temps pour la réflexion. Elles sonnent comme un testament au moment même où elles nous montrent l'étonnante actualité de ce combat, jamais achevé contre "la médiocrité et la corruption de la vie politique". Contre les "réalistes", elles attestent "la primauté du spirituel". Elles nous disent encore que, si "les conditions d'existence ont beaucoup changé", si "l'ennemi" n'est plus aux frontières", une "servitude paisible et douce s'est mise en place", contre laquelle "résister" est toujours possible…
C'est dire l'intérêt d'une telle lecture en ces temps où le "devoir d'intelligence" reste plus que jamais "primordial".


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN SOUSCRIPTION
LES IMAGES DE DÉVOTION EN EUROPE XVIe XXIe SIÈCLE Une précieuse histoire


EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg