Editions BEAUCHESNE

29.00 €

09. LE DROIT

09. LE DROIT

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 21 février 2017

par J. JAVAUX

La présentation de J. Greisch justifie la reprise par les philosophes de l'Institut Catholique de Paris d'une question tant de fois abordée : le droit est lié à l'essentiel de la raison humaine et l'histoire de celle-ci exige des reprises périodiques. Il nous prévient qu'une controverse entre les AA. était prévue en finale mais n'a pu avoir lieu ; nous le regrettons avec lui. Trois thèmes sont traités. D'abord Le droit et la liberté. P.-J. Labarrière montre la valeur de la formule hégélienne : « le système du droit est le royaume de la liberté effectuée », et sa réalisation très actuelle dans le ternaire « droit, justice, liberté ». F. Marty, inspiré par Eric Weil, dégage l'existence interne à la philosophie kantienne d'une doctrine du droit à conséquence politique. Ces deux exposés excellents négligent à dessein sans doute la critique de la manière dont les philosophes susdits conçoivent la liberté dans sa relation avec la raison. J.F. Catalan nous fournit une analyse pondérée des emprunts circonspects qu'un juriste pourra faire à la psychanalyse ; il institue à ce propos la critique d'un ouvrage de P. Legendre au sujet du droit canon.
Sur le second thème Droit et nature, J. Milet propose un exposé pertinent des rapprochements possibles entre les théories les plus récentes de certains savants au sujet du « réel voilé » et du dynamisme à spécifications différenciées de l'univers avec la notion traditionnelle de nature. Mais la reconnaissance mutuelle de l'humain en autrui, proposée comme la base du droit, ne suppose-t-elle pas la perception d'une intériorité spirituelle (qu'il faudrait caractériser - qui pourrait jouer à l'égard de « martiens » possibles) ? Par ailleurs, les dépendances physiologiques de l'être humain ne requièrent-elles pas d'un droit obligatoirement prudentiel le respect chez tous, même chez le fœtus, de l'existence potentielle d'une telle intériorité ? H. Faes soulève la même question et propose une vision semblable à partir de la biologie et des conceptions actuelles de l'évolution.
Le troisième thème est celui de L'argumentation juridique. On en considère les variations chez le juge selon que son rôle est conçu comme arbitral ou judiciaire ; de même chez les autres responsables de l'action juridique : le législateur, l'avocat, etc. En même temps, on examine la conformité acceptée ou exclue de cette argumentation avec les divers formalismes logiques. Exposés érudits et clairs, malgré la technicité de leur contenu, par P. Pescatore, M.-D. Delaunay, F. Jacques, celui-ci nous fournissant en même temps un bon historique des théories. Le tout offre matière à une controverse difficile et intéressante.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 15 JANVIER 2021
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LA RÉVOLUTION DE L’ÉCRIT. EFFETS ESTHÉTIQUES ET CULTURELS

LA “SOLUTION” DU PASSAGE À L’ACTE Le double crime des soeurs Papin

Le baptême, sacrement de la foi

FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg