Editions BEAUCHESNE

28.00 €

18- LES ZÉLOTES. Une révolte urbaine à Thessalonique au 14è siècle

18- LES ZÉLOTES. Une révolte urbaine à Thessalonique au 14è siècle

Ajouter au panier

Date d'ajout : dimanche 08 février 2015

par U. Z.

REVUE : IRÉKINION 2014/1-2


La mort prématurée, à l'âge de 44 ans, de l'empereur Andronic III Paléologue, en 1341, ouvrit une grave crise dans l'Empire byzantin, qui n'avait vraiment pas besoin de cela. L'héritier, Jean V, n'ayant que 9 ans, deux prétendants se disputèrent la régence, déchirant le pays pendant bien des années. En même temps, la ville de Thessalonique, la deuxième de l'Empire, – une ville enrichie par le commerce, mais qui voyait ses ressources diminuer progressivement, – fut le siège d'une révolte qui opposa, en pratique, la noblesse et les grands propriétaires, d'une part, à la classe moyenne et au petit peuple, de l'autre, chacune des deux parties embrassant la cause d'un des deux prétendants. S'y ajouta la menace serbe : la royauté serbe était encore très puissante à ce moment (les Turcs y mettront, hélas, fin quelque dizaines d'années plus tard), et voulait s'emparer de la couronne impériale de Constantinople, en commençant par Thessalonique, qu'elle assiégea. Enfin, on se souviendra que, dans la dispute à propos de l'hésychasme et de la doctrine palamite, cette ville joua un rôle important, saint Grégoire Palamas en devenant l'archevêque en 1347 (mais il ne put occuper son siège qu'en 1351). Enfin, pour justifier le grand attrait que la « révolte des Zélotes » a exercé sur les historiens, ajoutons que l'on en a fait pendant longtemps une question sociale avant tout. Cette dimension n'était certes pas absente, mais est-il juste de tout réduire à cela ? Un discours de Nicolas Cabasilas, – un auteur byzantin connu, et qui avait joué un rôle sérieux lors de cette révolte, était invoqué pour montrer que les Zélotes étaient en phase avec le mouvement qui a traversé l'Europe occidentale à cette époque, et qui a amené la bourgeoisie au pouvoir dans les communes ; mais en 1957, il fut démontré que ce n'est pas cela que l'on pouvait tirer du discours en question. Le problème restait donc entier et, après tout, l'on a ici un thème en or pour qui s'intéresse à l'histoire… Comme beaucoup d'historiens aujourd'hui ignorent les langues anciennes, M.-H. C., dans son extrême bonté et son grand amour pour l'histoire de Byzance, a mis au point ce livre, rassemblant un dossier de traductions (traduire avec précision est loin d'être une sinécure !) de manière à offrir aux étudiants et au grand public intéressé un accès facile à la documentation, pour les inviter à approfondir par eux-mêmes la réflexion historique. Elle y a été grandement aidée par divers étudiants et chercheurs avec lesquels elle a travaillé ces textes au cours d'un atelier qui s'est tenu dans les locaux de l'Institut d'Études byzantines du Collège de France. On ne peut que l'en féliciter… tout en se demandant s'il n'y aurait pas lieu d'encourager les étudiants en histoire à faire un effort pour acquérir une maîtrise du grec ancien et byzantin, comme l'ont fait jadis tous leurs prédécesseurs.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
Du libre arbitre et de la liberté

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE