Editions BEAUCHESNE

77.00 €

LES 43 CHANTS DE MARTIN LUTHER

LES 43 CHANTS DE MARTIN LUTHER

Ajouter au panier

Date d'ajout : mardi 12 décembre 2017

par B. Föllmi

REVUE D'HISTOIRE ET DE PHILOSOPHIES RELIGIEUSES, 2015, 1

Cet ouvrage est une mine inépuisable pour l’hymnologie et pour la pratique du chant en
France, dans les paroisses et pour les chœurs. Il s’agit d’un manuel exhaustif sur les chants de
Martin Luther et leur place dans le culte. Yves KÉLER est un spécialiste confirmé de l’hymnologie
française, qui a déjà publié plusieurs ouvrages sur le chant et la liturgie de la tradition
protestante.
Dans la première partie, il fournit des précisions hymnologiques, historiques et théologiques
sur la place des chants de Luther dans les recueils francophones et sur la biographie du
Réformateur. Les 43 chants de Luther qui suivent sont présentés sous des aspects les plus
variés (typologie, liturgie, source, prosodie, métrique, fonction). L’édition des chants donne
quantité d’informations : les textes en allemand (moderne et normalisé) et en français – les
versifications partiellement nouvelles qu’offre Yves KÉLER sont à la fois fidèles au texte original et
chantables sur les mélodies luthériennes – sont accompagnés de brefs commentaires relatifs
au texte et à la mélodie. La seconde partie présente les partitions des chants : à l’unisson et en
notation non mesurée pour les 9 pièces « liturgiques » et à quatre voix vocales pour les 34
autres cantiques ; ces derniers arrangements proviennent, avec quelques retouches, du Livre
d’orgue du Recueil de cantiques de l’Église de la Confession d’Augsbourg (1952). On
appréciera tout particulièrement les tableaux et les listes de l’index qui permettent une
utilisation particulièrement commode de l’ouvrage.
Sans remettre en question la valeur incontestable de l’immense travail qui a été réalisé par
Yves KÉLER (et par D. Guerrier Kœgler pour ce qui touche à l’harmonisation), on procédera cependant
à quelques remarques critiques.
Le titre pourrait faire croire que le nombre de 43 chants de Luther est gravé dans le marbre.
En réalité, ce nombre varie énormément dans la littérature spécialisée : Patrice Veit (1984 et
1985) en a publié 36, et Markus Jenny, peut-être l’un des plus éminents spécialistes de
l’hymnologie, 46 (dont 8 incertains) – en annexe de la WA (1985). Ainsi, rien ne permet
d’attribuer à Luther le Gloria allemand All Ehr’ und Lob soll Gottes sein (« Gloire et louange
soient à Dieu ») qui figure parmi les 43 chants ici présentés.
La classification en deux catégories – les chants « liturgiques » pour la célébration du culte et
les « cantiques » pour les rubriques du recueil, le Propre – nous paraît doublement
problématique : d’une part, les deux catégories ne sont pas clairement délimitées – les
paraphrases des pièces liturgiques, par exemple le Notre Père ou le Credo, figurent dans la
rubrique « cantiques » au même titre que les chants du Propre ; d’autre part, la répartition des
chants de Luther d’après la liturgie donne l’impression que tous ses chants revêtent une
fonction liturgique, ce qui est contestable pour certains textes, comme par exemple le Nous
entonnons un nouveau chant.
Une dernière remarque concerne l’absence des références à l’édition Das Deutsche
Kirchenlied (DKL), une édition monumentale et exhaustive de tous les cantiques de langue
allemande de la Réforme jusqu’à 1610, qui, entre autres, recense tous les cantiques de Luther,
rehaussés des mélodies du XVIe siècle et d’un appareil critique très complet. On aurait
également aimé voir figurer les sigles du DKL et du RISM afin de mieux identifier les
recueils de chants allemands du XVIe siècle.


Donnez votre avis Retour
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

DIRE CE QUI EST CACHÉ. HOMÉLIES 1966-1980

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE