HISTOIRE DU PANTHÉON. De l'église Sainte-Geneviève au mausolée des grands hommes, Editions BEAUCHESNE

  ACCUEIL » ARTS » Images »

HISTOIRE DU PANTHÉON. De l'église Sainte-Geneviève au mausolée des grands hommes



HISTOIRE DU PANTHÉON. De l\'église Sainte-Geneviève au mausolée des grands hommes
Maurice Ricolleau
EAN/ISBN : 9782701022796
29.00 €

Entée sur un large millénaire de dévotion des humbles et des rois envers sainte Geneviève, la décision que prit Louis XV, en 1744, de lui dédier une nouvelle église sur sa « montagne », trouva en Jacques-Germain Soufflot l’architecte audacieux qui lui donna corps dans un édifice grandiose.
Trop grandiose, peut-être. L’ouvrage, déjà objet de controverses, n’était pas achevé que la Révolution s’en saisit et en fit le Panthéon français, mausolée des grands hommes.
Ce fut le premier d’une série singulière d’avatars. Le xixe siècle vit chaque régime politique s’appro­prier le monument qui dominait alors Paris. Croix, drapeaux et essais de statues monumentales alternèrent sur son dôme ; quatre frontons se succédèrent sur sa façade ; à deux reprises, le sang coula sur ses dalles.
Cela jusqu’à ce qu’en 1885, l’hommage national à l’homme dont la plume avait vibré de toutes les fièvres de son siècle offrît à la IIIe République l’occasion de le figer en Panthéon.
Ce récit fait revivre les phases de cette histoire tumultueuse, où se lisent plus largement les soubresauts de l’histoire nationale pendant un siècle et demi.

Lire un extrait



SOMMAIRE

 Introduction
De la nouvelle église Sainte-Geneviève au Panthéon
Du ve au xviiie siècle
Sainte Geneviève et sa première église
Une vie singulière
De la première église à l’abbaye prestigieuse
La patronne de Paris et protectrice du royaume
Les rites de la dévotion
L’iconographie génovéfaine
La promesse de Louis XV
Une nouvelle église pour sainte Geneviève
17 novembre 1744. La promesse
9 décembre 1754. La décision
Le projet de Jacques-Germain Soufflot
6 septembre 1764. La pose de la première pierre
Inquiétudes
1789. Le quasi-achèvement
De la Révolution au Consulat
Le Panthéon français
Juillet à septembre 1789. Sainte Geneviève, 
« vierge citoyenne »
11 novembre 1789. L’église de la Municipalité ?
La campagne de Charles Villette
4 avril 1791. Les cendres des grands hommes au « nouvel édifice de Sainte-Geneviève »
27 septembre 1791. Le « Panthéon français »
Les transformations d’Antoine Quatremère
Le dôme en péril
L’abandon
Le sort de l’abbaye, de son église et de la châsse de sainte Geneviève
Sous le premier Empire
Pour sainte Geneviève et pour la gloire impériale
20 février 1806. La décision impériale
Travaux d’architecture
Antoine Gros et l’Apothéose de sainte Geneviève
Quelle vie à Sainte-Geneviève sous l’Empire ?
Sous la Restauration
Le retour à la volonté de l’Auguste Aïeul
Les travaux de Louis-Pierre Baltard
Les exaspérations d’Antoine Gros
3 janvier 1822. Sainte-Geneviève enfin consacrée
Sous la monarchie de Juillet
Un Panthéon, aux portes closes
26 août 1830. Le retour à la « destination primitive et légale »
27 juillet 1831. L’inauguration du Panthéon en l’honneur des héros de Juillet
La désacralisation de Sainte-Geneviève
Jean-Pierre Cortot et l’éphémère Immortalité
Nanteuil et les bas-reliefs du péristyle
François Gérard et les pendentifs du dôme
David d’Angers et le quatrième fronton
La réaction catholique
Un monument délaissé
Sous la IIe République
De l’occupation sanglante au retour au culte
23 et 24 juin 1848. Le Panthéon dans l’émeute
Les portes de Simon Constant-Dufeux
La Marche de l’humanité à travers les siècles, de Paul Chenavard
Un pendule sous la coupole
6 décembre 1851. Le Panthéon redevient Sainte-Geneviève
Sous le second Empire
L’étrange enseigne de l’église Sainte-Geneviève
Une dévotion très politique
1852. Une année de réaménagement
3 janvier 1853. La seconde inauguration
Le maintien des symboles républicains
Le désengagement du pouvoir
L’échec d’une politique conciliatrice
La vie de l’église Sainte-Geneviève
L’Année terrible
Au risque de l’explosion
Septembre 1870. La crypte affectée aux poudres
Janvier 1871. « L’hôtellerie des souffrants sans asile »
Le recours du général Trochu
Mars 1871. Le Panthéon « régénéré »
La semaine sanglante de mai 1871
Sauvé de l’explosion
10. Sous la IIIe République
L’ultime avatar
La remise en état
1874. Le « vaste poème de peinture et de sculpture » de Philippe de Chennevières
1875-1881. Premières alertes
26 mai 1885. Le Panthéon « rendu à sa destination primitive et légale »
L’impuissance catholique
Le maintien des symboles chrétiens
Depuis 1885
La mémoire toujours vivante de Geneviève

Conclusion
L’impossible Westminster français

Les inhumations au Panthéon

Éléments bibliographiques

Les textes législatifs
Lettres patentes pour la construction de la nouvelle Église de Ste Gennevieve
Décret relatif au lieu destiné à recevoir les cendres des grands-Hommes jugés tels par le Corps législatif
Décret impérial. Au palais des Tuileries, le 20 février 1806
Ordonnance du Roi, 12 avril 1816
Ordonnance du Roi
Ordonnance du Roi portant que le Panthéon sera rendu à sa destination primitive et légale
Décret qui rend au culte l’ancienne église de Sainte-Geneviève
Décret rendant le Panthéon à sa destination primitive et légale




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle



LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

NOUVEAUTÉS
Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

LES CHEMINS SPIRITUELS DANS LA MYSTIQUE RHÉNANE ET LA DEVOTIO MODERNA

SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

TH n°128 Les polémiques religieuses du 1er au IVe siècle de notre ère.

Maître Eckhart Prédicateur

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS

RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH   WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux

Hegel ou le Festin de Saturne


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE