LE SIGNE SACRÉ DE LA MISÉRICORDE, Editions BEAUCHESNE

LE SIGNE SACRÉ DE LA MISÉRICORDE



LE SIGNE SACRÉ DE LA MISÉRICORDE
Henri RONDET
EAN/ISBN : 9782701005317
Nb de pages : 144 p
Année : 1948
19.00 €

Tout candidat au sacerdoce doit connaître la théologie morale. Dieu veuille qu'il l'ait étudiée dans l'ordre logique de la Somme théologique, et selon : le plan doctrinal de la Secunda Secundae ; mais ne pourrait-on pas conseiller au jeune prêtre, séculier ou régulier, de s'initier, auprès d'un ancien, à ce que j'appellerais volontiers l'habitus ou l'art de ce ministère délicat du Confesseur ? Au bon vieux temps d'une vie sociale fondée sur le dogme éternel de l'institution familiale, le petit artisan allait à l'école d'un vétéran qui lui enseignait le métier et le mettait au long apprentissage de l'expérience. Nos ancêtres de l'Ordre monastique confiaient leurs postulants et novices à un vieux moine. Pourquoi nos nouveaux prêtres ne demanderaient-ils pas à un confrère plus âgé le secret de leur formation pastorale ? J'ai connu un jeune homme, élève du Séminaire Français de Rome, qui a reçu de son curé des leçons pratiques plus précieuses que tous les enseignements des meilleurs livres.
Sera-t-il interdit à un vieux moine, qui fut vicaire au temps de l'autre guerre, de répondre collectivement aux nombreux séminaristes et religieux de Rome qui lui ont demandé de leur faire part de son expérience et de ses réflexions personnelles ? Brèves annotations essentiellement pratiques, sans visées prétentieuses à la nouveauté ou à l'infaillibilité doctorale, réflexions spontanées qui doivent conserver le ton familier des interrminables conversations de ces années dc guerre entre le Pénitencier ct ses amis de l’Université.
Ces pages sont destinées aux futurs confesseurs. Toutefois il me paraît indispensable de m'adresser d'abord aux pénitents, non seulement parce que nous devons tous nous confesser, mais aussi et surtout parce que tout prêtre a le devoir d'enseigner aux fidèles la manière pratique, efficace et intelligente d'accuser ses fautes et de faire « fructus dignos pœnitentiae ».



SOMMAIRE

INTRODUCTION
I. Le pénitent
II. Le confesseur
1. Formation professionnelle
2. Discours sur la méthode
Méthode évangélique
Méthode psychologique
3. Les qualités d'un confesseur
Le respect
La patience
Le réalisme
III. Le confessionnal
1. La jeunesse
2. L'âge mûr
3. Les anciens
4. Les malades chroniques
5. La satisfaction
6. Simple note
EPILOGUE




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

AU FOND DU COULOIR À DROITE

L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

EN PRÉPARATION AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



NOUVEAUTÉS
LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

HISTOIRE DU PANTHÉON


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

DIRE CE QUI EST CACHÉ. HOMÉLIES 1966-1980

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE