EVANGILE SELON MATTHIEU, Editions BEAUCHESNE

EVANGILE SELON MATTHIEU

Recensions (1)

EVANGILE SELON MATTHIEU
Alfred SAINT MATTHIEU DURAND
EAN/ISBN : 9782701001470
Nb de pages : 560 p
Année : 1949
Recherche

RÉSUMÉ :
 Ce commentaire a été écrit pour ceux qui veulent boire à la source, là où l'eau reste toujours fraîche et pure. Pour s'y désaltérer, il faut y venir avec la soif du don de Dieu. Il en est de la parole du Seigneur comme de sa chair. Réduite à sa réalité toute matérielle, « elle ne sert à rien; c'est l'Esprit qui vivifie ». Elle sauve ou perd, selon qu'on se livre ou non à sa vertu divine.
Pourquoi envier le sort des contemporains de JésusChrist ? Beaucoup de ceux qui l'ont vu et entendu n'ont pas cru en lui, plusieurs l'ont persécuté, d'autres l'ont mis à mort. Pour être maintenant dans le ciel, assis à la droite de son Père, le Christ ne cesse pas d'enseigner: au milieu de nous. Son Évangile redit sans cesse au monde la « bonne nouvelle », dont il fut le messager.
Entre nous et le Maître il y a sans doute le témoignage du disciple; mais l'évangéliste est un témoin de la première heure. Le publicain Lévi, devenu l'apôtre de Jésus, peut bien dire, lui aussi, comme Jean son « condisciple » : Nous l'avons vu et nous lui rendons témoignage. A cette fin, l'Esprit du Sei- gneur lui inspira de nous laisser par écrit un précis des actions et des discours du Fils de Dieu.
Telle est la croyance de l'Église. Elle repose sur une tradition unanime et constante. Il est historiquement certain que l'apôtre saint Matthieu est l’auteur du premier de nos évangiles. Nous avons à ce sujet une série ininterrompue de témoignages catégoriques remontant jusqu'aux origines. Eusèbe de Césarée (265-340), qu'on appelle à bon droit le « père de l'Histoire ecclésiastique », les a cités en les appréciant. Les témoins du Ille siècle: saint Pantène, Clément d'Alexandrie, Tertullien, Origène, faisaient écho à de plus anciens: aux apologistes du ne siècle, notamment à saint Irénée de Lyon, à Papias de Hiérapolis, en Phrygie, qui, par l'intermédiaire des « presbytres », se rattachaient eux-mêmes à Polycarpe de Smyrne, et surtout à Jean d'Éphèse, le disciple bien-aimé, l'un des Douze, le dernier de ceux qui avaient vu le Seigneur. En attribuant le premier évangile à saint Matthieu, tous ces témoins s'expriment comme on parle d'un fait connu et incontesté .
Il est plus difficile de préciser la date. Cependant, on peut tenir pour certain que la composition de l'évangile selon saint Matthieu a précédé la ruine de Jérusalem, arrivée en l'an 70 de notre ère. C'est ce qui résulte du témoignage de saint Irénée. Eusèbe ne craint pas d'assigner une date plus primitive encore. D'après lui, « Matthieu, après avoir évangélisé les Hébreux, leur laissa par écrit son évangile avant de partir pour prêcher aux nations païennes. » (HE. III, XXIV) Dès lors, notre évangile daterait du milieu du 1er siècle, vingt ou vingt-cinq ans environ après les événements dont il a fait le récit.
Toute l'antiquité certifie que le texte original de saint Matthieu était écrit en hébreu. Entendons par là le dialecte sémitique, parlé par le peuple en Palestine, du temps de Jésus-Christ; la langue dans laquelle saint Paul harangua la foule à Jérusalem, le jour de son arrestation (Act., XXI, 40). Cette langue était l'araméen, qui depuis la captivité de Babylone avait graduellement supplanté l'hébreu. Celui-ci n'était plus employé que comme langue liturgique pour la lecture de la Bible, qu'on commentait au peuple en araméen.
Le sort de ce texte, précisément à cause de sa langue, fut lié aux destinées de l'Église palestinienne. On sait qu'elle disparut dans la catastrophe qui bouleversa de fond en comble le monde juif, en l'an 70. Pendant cette crise suprême, les chrétiens de Palestine, qui préféraient l'unité catholique au particularisme judaïsant, se réfugièrent dans la région de Pella, au delà du Jourdain, où ils ne tardèrent pas à se fondre dans les communautés de langue grecque. Les autres, devenus hérétiques sous les noms d'Ébionites ou de Nazaréens, végétèrent obscurément en attendant de s'éteindre. Il est difficile de dire dans quelle mesure l' œuvre du premier évangéliste subsistait encore dans « l'Évangile selon les Hébreux », trouvé par saint Jérôme à Césarée de Palestine et à Bérée de Syrie (Alep), vers la fin du IVe siècle, et traduit par lui en grec et en latin. […]
Un commentaire n'a d'autre but que de mettre le texte à la portée du lecteur. Saint Jérôme avertissait les interprètes de l'Écriture, d'insister sur les textes obscurs et de passer rapidement quand le sens s'offre de lui-même. Il se plaint qu'un grand nombre aient conduit leurs commentaires d'après la méthode inverse : abundant in planis, deficiunt in salebrosis. A la suite de ce prince des interprètes, nous avons donné toute notre attention aux sentences doctrinales dont la profondeur tient, tout à la fois, au fond et à la forme. Elles nous révèlent le mystère du Royaume ,des cieux en style parabolique, avec une formule paradoxale, dans un milieu géographique, historique et moral, bien différent de celui où nous vivons, nous Occidentaux du xxe siècle. On a visé à la brièveté, mais il n'a pas été au pouvoir de l'auteur de faire plus court. Le moyen de dire en quatre lignes le sens d'une béatitude, d'une demande de Notre Père, du précepte fait par le Maître «de céder à la violence du méchant ! » […]
A deux ou trois exceptions près, les notes renvoient exclusivement au texte même des Écritures. Le lecteur s'apercevra sans peine que ces références ne sont pas du remplissage, elles signalent des textes parallèles ou complémentaires, donnant au texte de saint Matthieu précision et ampleur. Cette concordance, non plus seulement verbale, mais « réelle », comme on dit, est utile; voire même nécessaire, étant donné le caractère unilatéral de la sentence évangélique. Dans le genre gnomique, on envisage un objet comme s'il était seul au monde, comme s'il n'avait qu'un aspect. En réalité, l'enseignement de l'Évangile tient compte de tous les points de vue ; mais il laisse au lecteur de faire la synthèse, en groupant et en comparant les passages, qui concernent un même sujet (voir p. 60). L'Évangile parle en divers endroits des conditions que doit réaliser la prière, pour qu'elle soit infailliblement exaucée; et, chaque fois, il le fait comme s'il n'y avait pas d'autres conditions que celle dont il traite présentement.





SOMMAIRE

AVANT-PROPOS

CHAPITRE I
La généalogie de Jésus-Christ
La' conception virginale du Christ 

CHAPITRE II
L'adoration des Mages 
La fuite en Égypte et le massacre des Innocents à Bethléem   
Retour d'Égypte

CHAPITRE III
Jean-Baptiste prêche et baptise dans le désert
Le baptême de Jésus  

CHAPITRE IV
Les tentations de Jésus
Retour en Galilée, Jésus à Capharnaüm    
Vocation de quatre pêcheurs
Les débuts du ministère en Galilée 

CHAPITRE V
Circonstances du sermon sur la Montagne
Les Béatitudes
Les disciples sel de la terre et lumière du monde
La loi et l'Évangile, continuité de l'une avec l'autre, mais supériorité de l'Évangile
 Meurtre et colère, devoir de la réconciliation
 Le mariage : adultère et mauvais désir, divorce
Parjure et serment
Ne pas se venger, aimer ses ennemis

CHAPITRE VI
L'aumône 
La prière, et notamment le « Notre Père »
Le jeûne
Juste appréciation des biens de la terre au regard duroyaume de Dieu

CHAPITRE VII
Le faux zèle
Exhortation à prier instamment et à traiter le prochain selon la « règle d'or »
Les deux voies
Se garder des faux prophètes, et de l'illusion de ceux qui disent et ne font pas
Conclusion du discours

CHAPITRE VIII
Guérison d'un lépreux
Guérison du serviteur d'un centurion
Guérison de la belle-mère de Pierre et de nombreux malades
Pour être disciples de Jésus
La tempête apaisée
Les démoniaques de Gadara

CHAPITRE IX
Le paralytique de Capharnaüm
Vocation de saint Matthieu
Une question concernant le jeûne
L'hémorroïsse et la fille de Jaïre
Les deux aveugles et le démoniaque muet
Pitié de Jésus pour la foule. Noms des douze apôtres

CHAPITRE X
La mission des Douze
Pendant la mission en Galilée
Le ministère des Apôtres après la Pentecôte
Les missions chrétiennes en général

CHAPITRE XI
Le message de Jean-Baptiste
Témoignage rendu par Jésus à Jean-Baptiste
Malédiction sur les villes impénitentes
Le Christ révélé aux humbles

CHAPITRE XII
Les épis arrachés le jour du sabbat
L'homme à la main desséchée et le sabbat
Le serviteur de Dieu
Jésus et Béelzéboul
Le péché contre le Saint-Esprit
Le signe de Jonas et le malheur de quiconque retombe au pouvoir de Satan
Les parents de Jésus

CHAPITRE XIII
L'enseignement en paraboles
Le semeur
Pourquoi Jésus parle en paraboles
Explication de la parabole du Semeur
L'Ivraie
Le grain de Sénevé, le Levain ; Épilogue
Explication de la parabole de l'Ivraie
Paraboles du Trésor caché, de la Perle et du Filet
Visite de Jésus à Nazareth

CHAPITRE XIV
La mort de Jean-Baptiste
La première multiplication des pains
Jésus marche sur les eaux

CHAPITRE XV
Les Scribes et leur tradition
La femme cananéenne
Guérisons miraculeuses
La. seconde multiplication des pains

CHAPITRE XVI 
Demande d'un signe dans le ciel
Le levain des Pharisiens 
Confession et primauté de saint Pierre
Jésus prédit sa passion
Loi de l'abnégation chrétienne

CHAPITRE XVII
La transfiguration
La venue d'Élie
Guérison d'un enfant possédé du démon
La contribution du Temple acquittée par Jésus

CHAPITRE XVIII
Celui qui se fait le plus petit est le plus grand
Contre le scandale donné aux petits
La brebis perdue
Offense. correction et pardon ; prière en commun
La parabole du Serviteur impitoyable

CHAPITRE XIX
Mariage, divorce, célibat
Laissez venir à moi les petits enfants
Danger des richesses et pauvreté volontaire
Le centuple

CHAPITRE XX
Les Ouvriers envoyés à la vigne du père de famille
La montée douloureuse vers Jérusalem
Les fils de Zébédée et leur mère
Les aveugles de Jéricho 

CHAPITRE XXI
Entrée triomphale dans Jérusalem
Jésus dans le Temple. Les vendeurs chassés
Le figuier maudit 
D'où vient l'autorité de Jésus-Christ
La parabole des Deux fils
Les Vignerons homicides et la pierre angulaire

CHAPITRE XXII
Le Festin messianique
L'impôt dû à César  
Les Sadducéens et la résurrection
Le plus grand commandement
Le Messie, fils de David

CHAPITRE XXIII
Discours contre les Scribes et les Pharisiens
Il faut les écouter, mais non les imiter
Fausse religion des Pharisiens
Les scribes pharisiens et la Loi 
Leur hypocrisie
Le châtiment des pharisiens et de Jérusalem

CHAPITRE XXIV
Prédiction de la ruine du Temple
L'enfantement douloureux d'un nouvel ordre de choses
La ruine de Jérusalem
La fin du monde et l'avènement du Fils de l'homme
Veillez et priez

CHAPITRE XXV
La parabole des Dix vierges
La parabole des Talents
Le jugement dernier

CHAPITRE XXVI
La passion de Notre-Seigneur
Le complot du Sanhédrin
Le festin de Béthanie et la trahison de Judas
La dernière Cène
L'institution de l'Eucharistie
En route vers Gethsémani
L'agonie au jardin des Oliviers
La trahison de Judas
Jésus chez Caïphe 
Les reniements de saint Pierre

CHAPITRE XXVII
Jésus livré à Pilate, désespoir de Judas
Devant Pilate : Jésus ou Barabbas ?
Le couronnement d'épines et les outrages des soldats
La voie douloureuse et l'exécution
Jésus sur la croix
Après la mort de Jésus
Jésus nus au tombeau  

CHAPITRE XXVIII
Préambule 
La Résurrection 
Le suprême mensonge 
Apparition aux Apôtres, leur mission
Addenda
Index alphabétique




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle



LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

NOUVEAUTÉS
Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

LES CHEMINS SPIRITUELS DANS LA MYSTIQUE RHÉNANE ET LA DEVOTIO MODERNA

SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

TH n°128 Les polémiques religieuses du 1er au IVe siècle de notre ère.

Maître Eckhart Prédicateur

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS

RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH   WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux

Hegel ou le Festin de Saturne


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE