TH n°051 CLÉS POUR UNE THÉOLOGIE DU MINISTÈRE. IN PERSONA CHRISTI – IN PERSONA ECCLESIÆ, Editions BEAUCHESNE

TH n°051 CLÉS POUR UNE THÉOLOGIE DU MINISTÈRE. IN PERSONA CHRISTI – IN PERSONA ECCLESIÆ



TH n°051 CLÉS POUR UNE THÉOLOGIE DU MINISTÈRE. IN PERSONA CHRISTI – IN PERSONA ECCLESIÆ
Bernard MARLIANGEAS
EAN/ISBN : 9782701000848
Nb de pages : 246 p
Année : 1978
45.00 €


Voilà dix ans que, connaissant la thèse de Bernard-Dominique Marliangeas, nous en souhaitions la publication. Elle mettait en œuvre une méthode qui, au prix de quelque austérité, permettait d’éclairer le sens des expressions « in persona Christi », « in (ex) persona ecclesiae », ainsi que leurs rapports chez les grands scolastiques, puis le sens et les usages de l’expression « in nomine Ecclesiae », en particulier dans son application à la prière « officielle » dont sont chargés les religieux, les moniales, les prêtres. Il s’agit alors d’une députation, liée au caractère public, tant du prêtre que des religieux et religieuses : ce caractère est lié à ce qu’on appelle la juridicité de l’état religieux. La prière chorale des religieux n’est pas seulement la prière d’une « ecclesia » du fait que c’est celle d’une communauté que le Nouveau testament appellerait « église », c’est la prière de l’Eglise en raison de cette juridicité et de cette députation. L’allure juridique de ces termes ne doit pas faire oublier la profondeur religieuse de la réalité en cause.
Les analyses et les conclusion du P. Marliangeas sont fermes et claires : elles n’ont besoin d’aucun commentaire. On ne s’étonnera pas qu’un historien, un ecclésiologue ouvert à l’actualité des questions, si ces qualificatifs ne sont pas ici ridiculeusement excessifs, propose quelques réflexions et donne quelques références de nature à prolonger un travail si intéressant ».

Y.-M. Congar

Sous trois rubriques principales, Sens et emploi traditionnels des formules « in » et « ex persona » avant le XIIIè siècle – Le treizième siècle – Les grands théologiens scolastiques du XIVè siècle au XVIIè siècle, cette étude répond parfaitement à la présentation du P. Congar.



SOMMAIRE

Préface
Bibliographie
Abréviations
Introduction

Première partie : Sens et emploi traditionnels des formules "in" et "ex persona" avant le XIIIè siècle

I- Sens primitif de ces formules
II- La littérature patristique
Premiers résultats
Le texte de 2 Co. 2, 10
Conclusions
III- Le Haut Moyen Age
Le maintien de l'usage traditionnel
Les liturgistes francs
Pierre Lombard et Innocent III
Conclusions

Deuxième partie : Le treizième siècle

Chapitre premier. Saint Thomas et ses prédécesseurs immédiats
I- Dans la ligne de l'usage patristique
II- Emploi au sens fort dans l'argumentation théologique
L'expression "in persona Christi"
L'expression "in persona Ecclesiae"
A la suite d'Innocent III
Guerric de Saint Quentin
Conclusions

Chapitre II. Le développement théologique des expressions "in persona Christi" et "in persona Ecclesiae" par S. Thomas d'Aquin
I- L'action "in persona Christi"
Dans la ligne de S. Albert le Grand
La mise en oeuvre nouvelle
II- L'action "in persona Ecclesiae"
Dans la ligne d'Innocent III
Les développements propres à S. Thomas
III- "In persona Christi, in persona Ecclesiae" : l'unité organique de l'acte cultuel sacramental
Dans le culte chrétien tout procède du Christ
Les sacrements, actes du Christ dans l'Eglise : l'action "in persona Christi"
L'action "in persona Ecclesiae"

Conclusions
Annexes

Troisième partie : Les grands théologiens scolastiques du XIVè au XVIIè siècles

Chapitre premier. Les Ecoles théologiques nouvelles
Jean Duns Scot
L'école nominaliste : Guillaume d'Occam
Jean Gerson
Gabriel Biel

Chapitre II. L'"ancienne école"
L'école dominicaine
Le XIVè siècle : Durand de St Pourçain
Le XVè siècle : Jean Capreolus
Saint Antonin
Jean de Torquemada
Le XVIè siècle : Cajetan
Pierre de Soto
Dominique Banez
Au seuil du XVIIè siècle, les théologiens jésuites
Saint Robert Bellarmin
François Suarez
L'action "in persona Christi" :
La consécration eucharistique
Le Christ, offrant principal du sacrifice
Les fruits du sacrifice eucharistique
Statut de l'action "in persona Christi"
L'action "in persona Ecclesiae"
La portée du mot "Ecclesia"
Le statut de l'action "in persona Ecclesiae"
L'Office choral dit "nomine Ecclesiae"
Conclusions
Annexes

Conclusions générales
Vue d'ensemble sur les origines et le développement des expressions "in persona Christi" et "in persona Ecclesiae"
Les textes du Magistère

Auteurs cités




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

AU FOND DU COULOIR À DROITE

L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

EN PRÉPARATION AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



NOUVEAUTÉS
Du libre arbitre et de la liberté

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN

Hegel ou le Festin de Saturne

Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

N°65 CHANTER EN EGLISE

TH n°126 MORALES DU CARÊME


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
LE MYSTÈRE DE L'AMOUR VIVANT

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE