SAINT HILAIRE DE POITIERS LE PREMIER DOCTEUR DE L'EGLISE, Editions BEAUCHESNE

SAINT HILAIRE DE POITIERS LE PREMIER DOCTEUR DE L'EGLISE



SAINT HILAIRE DE POITIERS LE PREMIER DOCTEUR DE L\'EGLISE
Paul GALTIER
EAN/ISBN : 9782701000930
Nb de pages : 170 p
Année : 1960
26.00 €

Le premier docteur de l'Eglise latine pourrait paraître saint Irénée.
Evêque de Lyon, il a enseigné et il continue à enseigner l'Eglise entière par sa doctrine si ferme sur l'autorité de la tradition et sur la primauté du siège de Rome. Mais son langage est tout oriental et, de plus, on ne saurait dire que lui-même ait vraiment évangélisé la Gaule. Son rôle est surtout d'un trait d'union providentiel entre les primitives Eglises d'Asie et les jeunes chrétientés de l'Europe.
Saint Hilaire de Poitiers, au contraire, est tout latin. Il l'est par sa langue et par ses écrits comme par son origine. Seulement comme l'évêque de Lyon, quoique d'une tout autre manière, il a, lui aussi, servi de trait d'union entre l'Occident et l'Orient. A un moment où, non plus sur une question de liturgie, mais sur la foi à professer au dogme fondamental du christianisme, se produisirent entre les évêques de la chrétienté, des heurts violents et prolongés, saint Hilaire s'est appliqué à dissiper les équivoques d'où ils dérivaient et à provoquer entre les hommes de bonne foi les rapprochements possibles.
Déporté en Asie pour sa fermeté et son intrépidité à soutenir la cause de saint Athanase, son zèle pour l'intégrité de la foi et pour l'unité de l'Eglise lui fit trouver dans cet exil une occasion providentielle de réveiller au cœur des évêques le sens de leur indépendance et de leur responsabilité doctrinale. Même à l'empereur Constance, il en imposa. Le contraste de sa fermeté et de sa liberté de langage avec la docilité épiscopale, à laquelle était habitué le prince, lui valut de pouvoir regagner son Eglise.
Non moins que saint Athanase, saint Hilaire apparaît ainsi comme le vainqueur de l'hérésie arienne. Jusque dans la capitale de l'orthodoxie officielle qu'était alors la ville de Sirmium, on entendit un des derniers tenants de cette doctrine hypocrite reconnaître publiquement que la foi traditionnelle se résumait en celle qu'avait toujours professée l'évêque de Poitiers. « Ce que tu t'obstines à confesser, disait-il à un jeune catholique qu'il tenait en prison, c'est uniquement ce qu'enseigne Hilaire l'exilé »
Et, de fait, saint Augustin appelle couramment « docteur de l'Eglise catholique » celui que le docte Cassien qualifie de « magister Ecclesiarum ». Et c'est bien ainsi, en effet, qu'il était apparu en Orient, lorsque l'exil l'y avait conduit.
Mais cet exil l'avait amené lui-même à mûrir l'enseignement qu'il avait déjà donné à son Eglise. Il l'en rapportait, peut-on dire, condensé et solidement établi dans un ouvrage destiné à justifier, pour tous les siècles, son appellation de « docteur de l'Eglise ». Tombé là au milieu d'évêques qu'une commune hostilité envers saint Athanase n'empêchait pas d'être divisés sur le sens auquel se devait entendre la foi traditionnelle au Dieu un et trine, saint Hilaire s'était appliqué à la montrer enseignée par le Christ et les apôtres et à dissiper les ténèbres dont, sous couleur de l'expliquer, on s'appliquait à l'envelopper.
De plus, il avait recueilli et expliqué, à l'usage des évêques de Gaule, les trop nombreuses formules de foi rédigées en de multiples synodes orientaux dans le dessein de préciser et, parfois, d'atténuer la définition solennelle émise par le concile de Nicée. C'est ce qu'on appelle son De Synodis. On peut y voir comme un complément ou un appendice au grand ouvrage en douze livres, auquel il avait donné pour titre De Fide et que son contenu a fait appeler De Trinitate.



SOMMAIRE

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE. AVANT L'EXIL (350-356)

CHAPITRE 1. - LE COMMENTAIRE DE SAINT MATTHIEU.
I. Caractéristiques générales
II. La doctrime théologique .
1° Connaît-il l'arianisme? .
2° L'enseignement qu'il y oppose

CHAPITRE II. - LES TROIS PREMIERS LIVRES DU « DE TRINITATE »
I. Leur date .
II. Leur contenu

DEUXIEME PARTIE : L'EXIL (356-361)

CHAPITRE I. - L'ACTIVITÉ DE SAINT HILAIRE
I. Causes et circonstances. Comportement personnel.
II. A l'œuvre pour l'entente des Eglises
1° Le «De Synodis»
2° Aux conciles de Séleucie et de Constantinople
III. Le désastre de Rimini et le « Contra Constantium »
IV. Le retour en Gaule et le relèvement.

CHAPITRE II. - LA DOCTRINE DU «DE TRINITATE»   
Introduction

CHAPITRE III. - LA DOCTRINE : LE PROBLÈME TRINITAIRE
I. La génération en Dieu.    
II. La réelle filiation divine du Christ . 
1° Enseignement du Christ et des Apôtres
2° Objections et réponses

CHAPITRE IV. - LA DOCTRINE: LE PROBLÈME CHRISTOLOGIQUE
Introduction
I. La doctrine générale de l'incarnation
II. L'exinanition du Fils de Dieu
III. La nature humaine dans le Christ jusqu'à la mort : son impassibilité
IV. L'exaltation du Christ après sa résurrection 
1° L'exaltation du Christ en général
2° L'exaltation propre de la nature humaine 
A. Persistance et transformation
B. Participation à la gloire de Dieu
C. Le nom au-dessus de tout nom
3° Conclusion

TROISIEME PARTIE : APRÈS L'EXIL. DERNIÈRES ANNEES ET DERNIÈRES ŒUVRES
I. Le « Tractatus super Psalmos »
II. Le « Contra Auxentium »
III. Conclusion




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
L'esprit du Compas. Outil et symbole

La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
L’orchestre militaire français Histoire d’un modèle

EN PRÉPARATION AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

NOUVEAUTÉS
Hegel ou le Festin de Saturne

Recherches phénoménologiques

Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres   Lectures phénoménologiques Merleau-Ponty, Sartre, Patočka et quelques autres

HISTOIRE DU PANTHÉON

LES CHEMINS SPIRITUELS DANS LA MYSTIQUE RHÉNANE ET LA DEVOTIO MODERNA

SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

TH n°128 Les polémiques religieuses du 1er au IVe siècle de notre ère.

Maître Eckhart Prédicateur

L’Évènement (im)Prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS

RECHERCHE

aide


À NOUVEAU DISPONIBLE
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH   WIE EIN LEBENDIGES GESTIRN MÉTAMORPHOSES DE SIMON LE MAGICIEN, DES ACTES DES APÔTRES AU FAUSTBUCH

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE