LA RÉVÉLATION ET LE DROIT. Précédé de « Lettre à Rome », Editions BEAUCHESNE

Les expéditions des ouvrages sont effectuées chaque semaine mais compte tenu de la crise sanitaire, il faudra compter sur un allongement des délais de livraison.
Merci de votre compréhension.


LA RÉVÉLATION ET LE DROIT. Précédé de « Lettre à Rome »
[213043]



LA RÉVÉLATION ET LE DROIT. Précédé de « Lettre à Rome »
Edmond ORTIGUES
EAN/ISBN : 9782701014869
Nb de pages : 271 p
Année : 2007
37.00 €

Édition revue par Pierre Le Quellec-Wolff
Edmond Ortigues présentait ainsi, peu avant sa mort, La Révélation et le Droit, qu’il se préparait à publier : « Il a fallu des millénaires pour que le droit se différencie peu à peu de la religion, et finalement se laïcise. D’où viennent les difficultés ?
La première partie de ce livre étudie les conceptions de la société chrétienne au début et à la fin du Moyen Âge : la question des “trois ordres” à l’époque carolingienne, puis les traditions au concile de Trente. Il apparaît que la Loi divine est identifiée par référence aux origines de la communauté croyante, suivant le même schéma par lequel les peuples se divisent par référence à leurs origines ancestrales. L’histoire de la religion est la pré-histoire du droit. Cependant, au cours des siècles, le sentiment religieux échappe de plus en plus à l’institution à mesure qu’il devient plus personnel. Dans cette perspective, le thème de la deuxième partie montre que les différences entre lois rituelles et lois civiles supposent deux attitudes différentes à l’égard de l’histoire. Finalement la question se résume dans une question centrale : comment identifier un dieu ? Comment le distinguer de ce qui n’est pas lui ? L’identification de la divinité est normative, institutionnelle, législative plutôt que démonstrative. D’où l’interrogation de saint Augustin : “Qu’est-ce que j’aime quand j’aime mon Dieu ?” (Confessions, XI). »
À cet ensemble, introduit par Dominique Iogna-Prat, a été adjointe, en ouverture, la fameuse « Lettre à Rome » de 1950-1952, restée inédite. Dans ce texte vibrant qu’Edmond Ortigues a intitulé « Le problème de la liberté d’expression dans les structures actuelles de l’Église », on peut voir un appel à « la lutte contre la magie sociale des mots » : dans un monde où « l’exigence critique est devenue affaire de loyauté, l’inconscience devient une complicité, le refus de voir, refus d’aimer ».

L’œuvre originale et stimulante d’Edmond Ortigues (1917-2005) explore en profondeur les domaines de la théologie, de l’histoire, de la philosophie, de l’épistémologie, de l’anthropologie, de la logique, de la linguistique et de la psychanalyse. Il a notamment publié Œdipe africain (1966, en collaboration avec Marie-Cécile Ortigues), Religions du livre, religions de la Coutume (1981), Le Monothéisme (1999), Sur la philosophie et la religion, les entretiens de Courances (2003), Le Discours et le Symbole (1962, nouvelle édition, Beauchesne, 2007).




SOMMAIRE

Edmond Ortigues et « l’autorité des commencements » par Dominique Iogna-Prat (avec la collaboration d’Anne Levallois et Jacqueline Rabain)
Bibliographie sélective d’Edmond Ortigues (établie par Dominique Iogna-Prat, avec l’aide de Norbert Le Guérinel et Pierre Le Quellec-Wolff)
Edmond Ortigues, Lettre à Rome
Edmond Ortigues La Révélation et le Droit
Références des textes
Introduction
Première Partie
L’autorité des origines
1. Haymon d’Auxerre, théoricien des trois ordres
2. Raoul Glaber et l’historiographie clunisienne
3. Écritures et traditions apostoliques au concile de Trente
Seconde partie
Perspective anthropologique
1. La révélation et le droit
2. Interdits rituels et interdictions juridiques
3. Foi
4.Philosophie du droit et philosophie du langage
5. Le symbolisme social
Remerciements




VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS DOUIN
La vie électrique

VIENT DE SORTIR AUX ÉDITIONS FEUILLES
Voix hébraïques



NOUVEAUTÉS
DIRE CE QUI EST CACHÉ. HOMÉLIES 1966-1980

LES ÉCRITURES DU SAVOIR. Le discours philosophique devant la question du religieux

Raisons d’État

Le laboratoire mathématique de NICOLAS DE CUES

Esprit de « suite » Pour une lecture avisée et pratique des œuvres du répertoire organistique

HISTOIRE DU PANTHÉON


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg

Editions Feuilles

Edition Heures de France

L'Education Musicaale
RECHERCHER DANS LE CATALOGUE BEAUCHESNE

aide


DICTIONNAIRE DE SPIRITUALITÉ
ÉDITION RELIÉE
OFFRE SPÉCIALE JUSQU'AU 30 NOVEMBRE 2020
DS

LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
FOLIES ET RIEN QUE FOLIES

MAÎTRE ECKHART, LECTEUR DES PÈRES LATINS

DU MONDE AU DESERT, L’ASPIRATION A LA SOLITUDE AU XVIIe SIECLE

Fascicule I
dans la même collection
Fascicule II Fascicule III Fascicule IVa Fascicule IVb

PENSÉE SYMPHONIQUE

LE POUVOIR AU FÉMININ

HISTOIRE SOCIALE DE L’ESPRIT SAINT EN OCCIDEN

DU JANSÉNISME AU MODERNISME La bulle Auctorem fidei (1794)

CHARLES DE BOVELLES, PHILOSOPHE ET PÉDAGOGUE

LA MÉTAPHORE MUSICALE DE L’HARMONIE DU MONDE À LA RENAISSANCE

JEAN BAUDOIN (CA. 1584-1650) Le moraliste et l’expression emblématique

LES FEMMES ILLUSTRES DE L’ANTIQUITÉ GRECQUE AU MIROIR DES MODERNES

Écrits sur la religion


L'Education Musicale


SYNTHÈSE DOGMATIQUE