N°63 LA PRIMAUTÉ DE L'ÉVÊQUE DE ROME ET L'UNITÉ DE L'ÉGLISE DU CHRIST, Editions BEAUCHESNE

N°63 LA PRIMAUTÉ DE L'ÉVÊQUE DE ROME ET L'UNITÉ DE L'ÉGLISE DU CHRIST

Recensions (3)

N°63 LA PRIMAUTÉ DE L\'ÉVÊQUE DE ROME ET L\'UNITÉ DE L\'ÉGLISE DU CHRIST
Roland MINNERATH
EAN/ISBN : 9782701015712
24.00 €

Le thème de la primauté de l'évêque de Rome a reçu une attention continue ces dernières années dans les dialogues œcuméniques. Qu'il suffise de rappeler les travaux de la Commission internationale anglicane-catholique romaine sur L'autorité dans l'Église, ceux du Groupe des Dombes où catholiques et protestants se sont penchés sur Le ministère de communion dans l'Église universelle (1985), l'annexe au Sixième Rapport du dialogue Église catholique — Conseil œcuménique des Églises sur L'Église locale et universelle, 1990, ou le document du Comité mixte catholique-orthodoxe en France sur La primauté romaine dans la communion des Églises (1991), outre les nombreux symposiums académiques sur la question de la primauté au premier et au deuxième millénaire.
La primauté de l'évêque de Rome est actuellement au centre des discussions de la Commission Mixte Internationale pour le dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église orthodoxe.
Il y a quelques années, le pape Jean-Paul II publiait son encyclique Ut unum sint (1995), invitant les Églises et les communautés ecclésiales à exprimer leur point de vue sur le nécessaire ministère d'unité au service de l'Église entière. Jean-Paul II invitait à distinguer entre le contenu essentiel de la primauté et les modes de son exercice.
Entre catholiques, orthodoxes et anglicans, il est clair que le premier siège est celui de Rome. Il s'agit encore de préciser « quel est son rôle spécifique dans une ecclésiologie de communion » comme le dit le document de Ravenne adopté en 2007 par la Commission Mixte Internationale.
Le dialogue avec l'Orthodoxie a mis en lumière que, pour l'Orient, la primauté – à tous les niveaux : diocésain, provincial, patriarcal, universel – est toujours articulée à la synodalité, dans une tension féconde alimentée à la communion trinitaire et eucharistique.
Dans le contexte nouveau où vit le monde globalisé, la communion des Églises du Christ est plus que jamais un but à atteindre, en fidélité à la volonté du Seigneur.

Mgr Roland Minnerath, ancien professeur à l’Université de Strasbourg, est archevêque de Dijon depuis 2004. Ancien membre de la Commission théologique internationale, il est aussi membre  de la Commission Internationale mixte pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe. Ses recherches ont porté sur la figure de Pierre dans le Nouveau Testament et le ministère du pape dans l’histoire.



SOMMAIRE

Présentation


I. L’exégèse de Mt 16,18.19 chez Tertullien.
 

1. La permanence de la fonction de Pierre


 

2. Pierre et l’Église de Rome

II. La primauté de l’Église de Rome aux trois premiers siècles.
1. Pierre et les Douze dans les traditions évangéliques
2. Rome, nouvelle Église-Mère
3. Rome et les Églises du IIe siècle
4. Rome et les crises du IIIe siècle

III. La tradition doctrinale de la primauté de Pierre au premier millénaire.
1. Rome, siège de Pierre
2. Dans l’oikouménè romaine (314-476)
3. Rome entre Barbares (476-536) et Byzantins (536-774)
4. Rome sous la protection franque (750-887)
5. Rome entre chaos et relèvement (882-962-1046)

IV. La primauté pétrinienne, histoire d’une parole.
1. « Tu es Pierre »
2. Rome, cathedra Petri
3. Face à la Rome de Pierre, la « nouvelle Rome » de Constantin
4. La doctrine de la primauté à Rome au Ve siècle
5. L’éloignement progressif entre Constantinople et Rome
6. La papauté grégorienne
7. La crise conciliariste
8. L’union manquée avec les Grecs
9. De la contestation à la définition du dogme de la primauté
10. L’équilibre entre primauté et épiscopat

V. La primauté du pape aux deux conciles du Vatican
Introduction
Chapitre premier : La primauté selon l’école romaine
Le travail des consulteurs
Les erreurs à condamner
Une doctrine qui se veut traditionnelle
Chap. II : Les discussions à Vatican I
Pouvoir plénier et suprême
Pouvoir ordinaire et immédiat
Pouvoir épiscopal
Chap. III : La primauté, pouvoir épiscopal ou primatial ?
Pouvoir ordinaire
Evêque de toute l’Église ou primat ?
Réaction des orientaux
Les raisons de la majorité
La réponse de la députation de la foi
Chap. IV : La primauté et le collège épiscopal
Le corps épiscopal à Vatican I
La Constitution II De Ecclesia Christi
Les développements de Vatican II
Conclusion
Annexe 1. Vatican I, Constitution Pastor Æternus, III
Annexe 2. Vatican II, Constitution Lumen Gentium 22-23.
Index