01. FAUST, HOMME RENAISSANCE, Editions BEAUCHESNE

01. FAUST, HOMME RENAISSANCE

Recensions (1)

01. FAUST, HOMME RENAISSANCE
Jacques LE RIDER, Bernard POUDERON (sous la direction de)

EAN/ISBN : 9782701015781
38.90€

Dans De l’Allemagne, Heine interprétait Faust, le Faust historique et celui de la légende, comme un humaniste de « cette Renaissance qui put fleurir et régner en Italie bien plus facilement qu’en Allemagne ». Déjà, dès la première version imprimée de la légende, le Volksbuch (1587), le magicien était un exemplum imprégné de l’esprit de la Réforme luthérienne, destiné à montrer les limites de l’individualisme que tout bon chrétien ne doit pas transgresser : poussé par son orgueil de savant, sa soif de pouvoir, de richesse et de plaisir, il pactisait avec le diable et apparaissait comme un double de Simon dit le Mage, le premier des gnostiques. La matière faustienne se répandit dans toute l’Europe, tandis que le Volksbuch connaissait plusieurs traductions. Christopher Marlowe, pour composer sa Tragique histoire du docteur Faustus, se fondait à la fois sur une version française et sur une version anglaise du Volksbuch : son Faustus, personnage prométhéen, est un « homme de la Renaissance » génial, mais perverti. Lorsqu’il se saisit du mythe, Goethe en fait le héros d’une tragédie allemande, à première vue éloignée des idéaux de la Renaissance humaniste. Pourtant, on souligne le fond Renaissance du Faust de Goethe, dont le protagoniste semble avoir été modelé à l’image de Marsile Ficin. On reconnaît aussi la dimension rabelaisienne et carnavalesque de la tragédie goethéenne : très présentes dans le Urfaust, la verve populaire et la « culture du rire » de la Renaissance contrastent, dans Faust I et Faust II, avec le sublime et le terrifiant. Il n’empêche, Faust est un contemporain de Cagliostro, de Robespierre et des saint-simoniens ; c’est cet homme du XIXe siècle en costume Renaissance que Nietzsche a persiflé malgré sa profonde admiration pour Goethe : ne percevant que le personnage ballotté entre le Bien et le Mal, il a méconnu en Faust le « surhomme Renaissance ». Plus près de nous, André Neher a su tisser un subtil réseau de correspondances entre Faust et un autre homme de la Renaissance, Rabbi Löw, le Maharal de Prague, à qui la légende populaire attribue la fabrication du Golem, voyant en eux deux précurseurs des temps nouveaux en période de crise et de mutation.

Les auteurs : Ulrich GAIER, Richard HILLMAN, Jean LACOSTE, Jacques LE RIDER, Marc PETIT, Bernard POUDERON, Hans-Jürgen SCHINGS, Steffen SCHNEIDER.



SOMMAIRE

Jacques Le Rider, Bernard Pouderon, Heinz Raschel, Introduction

Bernard Pouderon, Docteur Faust et Maître Simon, ou l’intrusion de l’hérésiologie dans les controverses religieuses à la Renaissance

Richard Hillman, Christopher Marlowe et la traduction française du Faustbuch

Marc Petit, Faust et le Maharal de Prague. Quelques réflexions en marge du livre d’André Neher

Ulrich Gaier, Renaissance-Gründe für Goethes Faust

Steffen Schneider, Faust, der Unruhige – Goethes Rückgriff auf ein anthropologisches Konzept der Frühen Neuzeit, insbesondere auf Ficino

Jean Lacoste, « Un excès d’effronterie ». Un Faust rabelaisien ?

Hans-Jürgen Schings, Faust und die Schöpfung

Jacques Le Rider, Nietzsche et le « surhomme Renaissance » : réception critique du Faust de Goethe et préférence pour la Renaissance italienne





LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

NOUVEAUTES
PASCAL. TOURS, DÉTOURS ET RETOURNEMENTS

Une passion après AUSCHWITZ ?

QUARANTE TROIS CHANTS

CROIRE ET PARTICIPER

J'AI CONSTRUIT LA TOUR EN FER

BAC 2017

LA FIGURE DU CHRIST EN CHARTREUSE

LES NOUVELLES ECCLESIASTIQUES

FRANCHE COMTE

HUMILITE CHEZ LES MYSTIQUES RHENANS ET NICOLAS DE CUES

PASCHA NOSTRUM CHRISTUS


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
EN SOUSCRIPTION
DS

LE COMPLEMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
EDITION EN LIGNE



MAURICE MARTENOT, LUTHIER DE L’ÉLECTRONIQUE


EN PREPARATION
Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

Les femmes dans Le Cloître et La Lecture

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

GERARD LEBRUN PHILOSOPHE

LES PRINCIPES METHODOLOGIQUES

ANTIJUDAÏSME DES PERES

PEINDRE LA MUSIQUE