LA POLITIQUE DES RELIQUES DE CONSTANTIN A SAINT-LOUIS, Editions BEAUCHESNE

LA POLITIQUE DES RELIQUES DE CONSTANTIN A SAINT-LOUIS

Recensions (10)

LA POLITIQUE DES RELIQUES DE CONSTANTIN A SAINT-LOUIS
Edina BOZOKY

EAN/ISBN : 9782701014913
Nb de pages : 315 p
Année : 2007
39.50€

Jusqu’à ce jour, les reliques du Christ, de la Vierge et des saints sont un objet de culte. Au Moyen Age, elles ont été aussi un instrument et un enjeu de pouvoir. Censées assurer la protection collective par leur puissance miraculeuse, les détenteurs de l’autorité publique les ont souvent utilisées pour augmenter leur prestige, voire asseoir leur légitimité. A l’exemple de Byzance, empereurs, rois et d’autres princes, sont régulièrement intervenus dans les translations et d’autres mises en valeur des reliques.
Dans cette synthèse originale, le lecteur trouvera quantité de dossiers parfois peu connus, mais surtout une contribution décisive à la compréhension des rapports entre religion et politique.

Edina Bozoky est maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Poitiers et membre du Centre d’Etudes supérieures de Civilisation médiévale. Elle dirige la collection « Culture et société médiévales » de Brepols. Ses publications englobent divers aspects de la religiosité médiévale : croyances hérétiques, pratiques apotropaïques, légendes hagiographiques, culte des saints et des reliques.



SOMMAIRE

Préface par Jean-Claude Schmitt

Introduction

Chapitre I- LES RELIQUES ET L’INTÉRÊT COLLECTIF

1. Le début du culte des reliques
Le respect des corps des martyrs
Lieux saints et virtus
Catégories et hiérarchie des reliques
La « maison » du saint et les reliquaires

2. Les miracles de reliques et la communauté
Vénérations privées
Le culte public des reliques et le concept de saints patrons
La privation de reliques
Régulation météorologique et fertilité de la terre

3. Reliques, paix et stabilité du royaume
Apparition du lien
Le concept dans les principautés émergentes et les royaumes issus de l’empire franc
Naissance d’une formulation idéologique
Vers une sublimation de la fonction pacificatrice du roi


Chapitre II- LE MODÈLE BYZANTIN

1. À l’origine : Constantin et Hélène
Exaltation des reliques
Amplifications légendaires

2. Les premières translations impériales
L’exemple de Babylas
Accumulation des reliques dans la capitale
Inventions, rêves et poursuite des importations impériales
Dans l’empire d’Occident

3. La constitution d’une capitale « sainte »
L’époque de Justinien Reliques, guerre et victoire
4. État des lieux aux XIe-XIIe siècles
5. Reliques, bien commun et fonction impériale à Constantinople


Chapitre III- LES RELIQUES DANS LA SACRALISATION ET LA LÉGITIMATION DU POUVOIR ROYAL EN OCCIDENT

1. Le haut Moyen Âge
2. Les avatars du modèle constantinopolitain : concentration du pouvoir sacré
Bénévent et Salerne Charlemagne, Aix-la-Chapelle et Saint-Denis
Oviedo, l’Arca Santa et Compostelle

3. Transfert du pouvoir
4. Légitimations dynastiques
La France des Capétiens
Angleterre
Espagne

5. Sacralité du pouvoir

Chapitre IV- LES RELIQUES COMME MARQUEURS DU POUVOIR TERRITORIAL

1. Affaires mérovingiennes
2. Translations comtales carolingiennes
3. Reliques, enjeux des pouvoirs territoriaux émergents
4. Des seigneurs avides de reliques
5. Élaborations légendaires

Chapitre V- LES RELIQUES DANS LA REPRÉSENTATION ET LA MISE EN SCÈNE DU POUVOIR

1. Préfigurations bibliques et païennes
L’Arche de l’Alliance
Cérémonies païennes
Adventus impérial, adventus chrétien

2. La participation du peuple
Les reliques révélées aux humbles
Peuple et reliques dans le contexte de l’émancipation urbaine : le cas de l’Italie

3. Le rôle des grands laïcs L’initiative des translations
Le rôle des femmes dans la circulation des reliques
Participation physique aux translations
Expositions et cérémonies de vénération
Offrandes de reliquaires


Conclusion

BIBLIOGRAPHIE

Index