TH n°083 L'ENSEIGNEMENT SPIRITUEL DE JEAN DE DALYATHA, Editions BEAUCHESNE

TH n°083 L'ENSEIGNEMENT SPIRITUEL DE JEAN DE DALYATHA

Recensions (1)

TH n°083 L\'ENSEIGNEMENT SPIRITUEL DE JEAN DE DALYATHA
Robert BEULAY

EAN/ISBN : 9782701011912
Nb de pages : 523 p
Année : 1990
68.00€

C’est la seconde partie de la thèse du père Robert Beulay, celle qui est consacrée spécialement à la doctrine de Jean de Dalyatha, la partie essentielle et la plus neuve, qui est publiée dans le présent ouvrage. Il s’agit d’un travail absolument original, reposant sur l’étude critique et intégrale de l’œuvre de Jean de Dalyatha, non seulement des Lettres, mais aussi des Homélies encore inédites. Jean de Dalyatha y apparaît comme l’un des plus grands écrivains mystiques, un joyau de la mystique syriaque, à l’égal au moins d’un Isaac de Ninive. Certes, il est tributaire d’une tradition, celle des auteurs syriaques, parmi lesquels surtout Jean d’Apamée et Isaac de Ninive lui-même, qui lui est quelque peu antérieur, celle aussi des auteurs grecs traduits en syriaque, principalement Evagre et le Pseudo-Denys. Mais il reste profondément original, car sa doctrine est fondée directement sur l’expérience, sur une vie mystique d’une exceptionnelle qualité, qu’il formule, certes, en utilisant, librement et sans souci de systématisation, les termes et les concepts traditionnels, mais aussi dans un style très personnel, lyrique, ardent, où affleure constamment une expérience que le langage ne parvient pas à exprimer l’expérience d’une réalité que tous les sens de l’esprit, se conjuguant, n’arrivent pas à saisir, mais qui s’impose cependant à eux. Sans aucun doute, Jean de Dalyatha se situe au niveau des plus grands mystiques chrétiens, au niveau d’un Jean de la Croix et d’une Thérèse de Jésus (Extrait de l’Avant-propos).

Robert Beulay, né à Paris en 1927, entre chez les Carmes en 1945 et rejoint à Bagdhad, en 1956, la Mission animée par ceux-ci dans cette ville depuis le XVIIè siècle. Il est professeur au Séminaire Patriarcal Chaldéen et se consacre à l’étude des écrits mystiques de l’Eglise orientale. Diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes en 1971, il présente à l’Université Paris-Sorbonne, en 1974, sa thèse de doctorat. La première partie a été publiée en 1987 aux Editions de Chevetogne, sous le titre La lumière sans forme, mais en 1978 avait paru dans la Patrologia Orientalis le texte syriaque inédit et la traduction de la Collection des lettres de Jean de Dalyatha.



SOMMAIRE

Avant-propos

Préliminaires
Jean de Dalyatha et ses écrits

Bibliographie

Introduction : à la recherche d'une structure du progrès spirituel dans la pensée de Jean de Dyalatha
Les contemplations évagriennes
Les phases du Pseudo-Denys
L'étape de l'amour et celle de la dilection
La synthèse de Jean de Dyalatha

Première partie : LA PURIFICATION

I- La pénitence
Renouvelée chaque jour
Ses degrés
Les larmes de pénitence, actualisation du baptême
II- L'entrée dans la vie religieuse (la découverte de la voie de l'amour)
Le retrait du monde, conséquence normale de la vraie pénitence
Du fait que Jean de Dalyatha identifie sainteté et mystique
Effets surnaturels de l'amour, qui engendrera la dilection
III- La pratique de la pureté
Ses aspects extérieurs et intérieurs
IV- Le jeûne et les veilles
Le jeûne, à la base de la purification des passions
Son but mystique : la transfiguration spirituelle de la nourriture matérielle elle-même
La veille lumineuse et le sommeil sanctifié
V- La solitude
Nécessaire pour la contemplation, à tous ses degrés
Car elle seule permet la pratique continuelle du "souvenir de Dieu" et l'unification centrée sur l'"homme intérieur"
VI- La garde des sens et le but de l'ascèse de l'"homme extérieur"
1. Le discernement au sujet du comportement
a) La droiture d'intention
b) La compréhension du sens et du but de l'ascèse
2. Le discernement des esprits
Il résulte de la garde des sens extérieurs
3. La pratique de la garde des sens et ses fruits
Parmi ceux-ci, la perception de Dieu et du monde incorporel par les sens de l'esprit, et l'unité avec soi-même et avec Dieu
4. Le but ultime de l'ascèse de l'"homme extérieur"
L'association du corps à la perception mystique, comme arrhes de la résurrection
VII- La pratique de l'humilité et de la charité
1. La pratique de l'humilité
L'humilité extérieure et intérieure, dans les rapports avec les hommes et vis à vis de Dieu
Imiter l'abaissement du Christ afin d'être, comme lui, l'habitation de la gloire de Dieu
2. La pratique de la charité
Service et douceur
A l'intérieur, viser à une charité qui ne condamne pas et qui s'étend à tous
VIII- La pratique de la prière
1. La prière des mouvements extérieurs
Elle demande la conscience de leur signification
2. La prière des mouvements intérieurs
a) La récitation de l'office
b) La lecture
c) La méditation
d) Les prières vocales personnelles
(en particulier les prières courtes et répétées)
e) Le "souvenir de Dieu"
Ce qu'est le souvenir de Dieu
Le regard fixé sur Dieu
Vers l'intérieur du cœur
La pratique du souvenir de Dieu
L'"esprit" et le "cœur"
Un regard qui est aussi un mouvement de concentration de toutes les puissances de l'âme
La station à la porte du cœur, dans la difficulté, puis dans la quiétude
Technique ou disposition à la contemplation ?
f) L'intériorité
IX- La purification sous son aspect passif
Ferveur et aisance dans la pratique de l'ascèse et la prière
Mais aussi "nuits" spirituelles
Celles-ci pourront se produire durant toute la vie
X- La lutte avec les démons
Efficacité du signe de la Croix
Jusqu'à quel point les démons peuvent-ils pénétrer à l'intérieur de l'homme ?
Contrefaçons mystiques : le critère est que l'objet de toute contemplation véritable se situe à l'intérieur de l'âme
Nécessité d'un directeur spirituel
L'imperfection dans la lutte vaut mieux que la perfection dans la facilité
XI- L'aspect pascal et sacramentaire de l'ascèse purificatrice
L'ascèse, association à la passion du Christ; la contemplation, association à sa résurrection
Dans le prolongement du baptême et de l'eucharistie

Deuxième partie : LA SANCTIFICATION ET L'ILLUMINATION

Introduction : Purification, sanctification, illumination
I- Le silence de l'esprit et ses degrés
Le recueillement des pensées
La suppression des pensées
L'association à la louange silencieuse des anges (à l'étape de l'union)
Le silence divin (à l'étape de l'union)
II- Les larmes de dilection
Les larmes amères de la pénitence et les larmes ardentes de la dilection
Ces dernières ne sont pas volontaires
Elles cessent au sommet de l'union
III- L'embrasement du feu de la dilection
La sanctification et l'illumination correspondent à l'entrée dans la voie de la dilection
La dilection, feu et désir
Ses effets : embrasement du cœur, puis de tout l'être
A la lueur de ce feu : les intellectuels mystiques; puis l'association aux mouvements de feu du "sanctus" des anges
Enfin, la flamme divine qui ne cause plus de brûlure
IV- La stupeur qui interrompt la prière
1. L'au-delà de la prière chez Isaac de Ninive et dans un texte d'Evagre
La prière au-delà de la prière : contradiction ou paradoxe ?
2. L'interruption de la prière chez Jean de Dalyatha
Les divers degrés de la stupeur et l'alternance continuelle entre mouvements plus éminents et stupeur plus profonde
L'abandon de l'office canonique : attitude parfois laxiste de Jean de Dalyatha ?
V- Les intellections de l'étape de l'illumination
1. Les intellections contemplatives
Elles s'appuient sur des concepts ou des symboles illuminés par la grâce à divers degrés : depuis l'illumination intime des pensées de mode ordinaire jusqu'à l'effusion de la lumière divine qui estompe presque totalement les substrats des mentaux naturels
a) Les intellections chez Simon de Tibouthéh
b) Les intellections chez Joseph Hazzaya
c) Les intellections contemplatives chez Jean de Dalyatha (aux étapes de la purification, de l'illumination, de l'union)
2. Le langage mystique et les intellections des créatures
a) Les diverses sortes de langage mystique
L'expression des intellections composées illuminées
Celle des intellections simples (forme de lumière)
Le langage de l'Esprit-Saint, incommunicable
b) Le langage mystique comme expression de la contemplation de la nature
Aperçu de la "contemplation physique" chez les Pères orientaux et dans la tradition nestorienne
c) La contemplation de la nature chez Jean de Dalyatha à l'étape de l'illumination
Intérêt de ses allégories et de ses symboles
VI- L'impassibilité
1. L'impassibilité ordinaire ou partielle
Les mouvements des passions subsistent, mais sont aisément contenus
2. L'impassibilité parfaite
L'homme, à certains moments, n'a plus de mouvements d'origine humaine : anticipation de l'état qui suivra la résurrection

Troisième partie : L'UNION

Introduction
Aperçu général
Le fond dionysien
Evagre : l'articulation des éléments doctrinaux
Grégoire de Nysse : le progrès incessant de la vision de Dieu
I- La vision de l'âme par elle-même
La splendeur naturelle de l'âme
La lumière divine transformant celle-ci en sa ressemblance
La seule vision de la ressemblance divine : l'âme, miroir entièrement rempli par le visage de l'Aimé
Toutes les contemplations s'effectuent dans l'antériorité lumineuse de l'âme
II- La contemplation des créatures corporelles et incorporelles de mode totalement mystique
1. La contemplation des âtres corporels
Son objet premier est la lumière divine qui les transfigure
2. La contemplation des êtres incorporels
Elle résulte d'un approfondissement dans la vision de la lumière divine dans les créatures
a) L'objet de la contemplation des êtres incorporels
b) La familiarité avec les anges
c) La ressemblance avec les anges dans la contemplation de Dieu
"Gravité ineffable", émerveillement, association à leur "sanctus" de silence et de feu
Ici cesse la transmission angélique des grâces divines
III- L'amour universel et l'humilité parfaite
Le fondement mystique de l'amour universel : la vision de tous les hommes dans leur gloire future
1. Les caractères de l'amour universel
Il est à la ressemblance de celui de Dieu
Il empêche de voir le mal
2. Les aspects pratiques de l'amour universel
L'amour des personnes au sein de l'amour universel
3. L'humilité parfaite
Elle est liée à la contemplation de la lumière divine
IV- La louange simple
Elle ne comporte pas d'éléments composés
Elle est proférée dans l'âme par l'Esprit-Saint et son harmonie accompagne toute l'étape de l'union (sauf aux moments d'extase)
V- Les degrés de la vision de Dieu
1. Les mystères de la mer de lumière et la rencontre de la nuée
Ebats libres, de plongées et d'émergences, dans la mer de la lumière divine; avec des moments de stupeur relative, incluant la perte de la vision de soi, mais pas celle de la conscience de soi
La rencontre de la nuée est caractérisée par la stupeur radicale, avec la disparition de la conscience de soi et de la liberté
2. La dialectique de la pénétration dans les profondeurs de la nuée
L'émerveillement devant un nouveau rayonnement provenant d'au-delà de la nuée, puis le ravissement, puis la stupeur de l'extase
Processus d'approfondissement continuellement répété
3. La "contemplation de la Sainte Trinité"
Dans un sens plus chrétiennement trinitaire que chez Evagre
4. La vie avec chacune des personnes de la Sainte Trinité
Doctrine et expérience bibliques
5. Jean de Dalyatha et le dogme trinitaire
Etait-il modaliste ?
Une notion orthodoxe des Hypostases divines, mais un usage défectueux de la notion de "Fils"
VI- Le problème théologique de la vision de Dieu
1. La doctrine de la vision de Dieu dans l'Eglise nestorienne
Le synode de Timothée Ier qui condamna l'expression "vision de la divinité" dans les écrits de Jean de Dalyatha est un accord fondamental avec la doctrine nestorienne traditionnelle
2. La doctrine de Jean de Dalyatha sur la vision de Dieu
a) La vision de Dieu dans le miroir de l'âme
Même si le resplendissement de la gloire de Dieu en estompe la présence
b) La vision de la gloire de Dieu, non de sa nature
Cependant la nature divine, tout en demeurant infiniment transcendante dans son immensité, paraît se faire continuellement gloire en se communiquant toujours plus profondément
Il y a union à la nature divine, et transformation en sa gloire
c) La vision de Dieu à travers l'humanité glorieuse du Christ présente dans le cœur
Humanité totalement spiritualisée et simple, parfaitement transparente à la gloire divine
VII- Quelques aspects de l'union à Dieu
1. La vision de la beauté de Dieu
a) La beauté et la gloire divines
La beauté de Dieu, notion qui semble se rattacher au point précis où la nature divine sourd en gloire
b) Transcendance de Dieu et technique contemplative
c) La proximité de la beauté de Dieu dans la tendresse spirituelle
2. L'image de Dieu et la ressemblance avec l'Archétype divin
La ressemblance au Christ, accomplissement de l'image de Dieu qu'est l'homme par nature
Cette ressemblance est une transformation (sur le plan de la gloire, non de la nature)
3. L'association à la compassion divine
"Désormais leur miséricorde s'étend sur tout, comme celle de Dieu"
VIII- La mort et la condition des âmes des défunts jusqu'à la résurrection
1. La mort du moine
Par désir de Dieu
2. La doctrine du sommeil des âmes dans l'Eglise nestorienne
L'âme du fidèle défunt est-elle dans un sommeil sans perception, jusqu'à la résurrection ? Ou bien dans une veille dépourvue d'activité ?
3. La position de Jean de Dalyatha
Une connaissance de Dieu "moyenne" : plus haute que celle d'ici-bas, moindre que celle qui sera donnée en plénitude après la résurrection
4. Le Monde nouveau
Ce qui peut en être révélé est indicible

Appendice. Traduction française de l'Homélie 25 (sur la contemplation de la Sainte Trinité)

Index des principaux mots syriaques

Index des noms anciens





LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

NOUVEAUTES
GERARD LEBRUN PHILOSOPHE

PASCAL. TOURS, DÉTOURS ET RETOURNEMENTS

LES PRINCIPES METHODOLOGIQUES

ANTIJUDAÏSME DES PERES

Une passion après AUSCHWITZ ?

QUARANTE TROIS CHANTS

J'AI CONSTRUIT LA TOUR EN FER

BAC 2017

LA FIGURE DU CHRIST EN CHARTREUSE

FRANCHE COMTE

HUMILITE CHEZ LES MYSTIQUES RHENANS ET NICOLAS DE CUES


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
EN SOUSCRIPTION
DS

LE COMPLEMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
EDITION EN LIGNE



MAURICE MARTENOT, LUTHIER DE L’ÉLECTRONIQUE


EN PREPARATION
Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

Les femmes dans Le Cloître et La Lecture

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

PEINDRE LA MUSIQUE