13. Dans les steppes de l’Asie centrale, Editions BEAUCHESNE

13. Dans les steppes de l’Asie centrale



13. Dans les steppes de l’Asie centrale
A. BORODINE
EAN/ISBN : 9782701021690
Nb de pages : 22 p.
Année : FEV. 2016
9.00 €

 Lorsque Jean-Marc Déhan et Jacques Grindel, dans les années 80, réalisèrent la collection « voir et entendre », celle-ci s’adressait autant aux collèges et lycées qu’aux conservatoires et écoles de musique. Il nous a semblé que cet outil remarquable pouvait, avec quelques ajouts, redevenir un outil pédagogique de tout premier plan.
Le parti-pris a été cependant de réimprimer à l’identique les fascicules, mais en les enrichissant d’un court dossier pédagogique, donnant, pour chaque titre, des pistes d’utilisation complémentaires de celles déjà mises en lumière dans les partitions elles-mêmes.
Il est possible d’utiliser ces partitions :
–    pour la lecture de notes ;
–    pour la lecture de rythmes ;
–    pour la dictée musicale ;
–    pour le chant, en faisant chanter et mémoriser les principaux thèmes ;
–    pour la formation de la pensée musicale : les thèmes mémorisés pourront être transposés à l’oreille et donner lieu le cas échéant à des autodictées ;
–    pour l’analyse musicale et l’harmonie, grâce aux analyses fines de J.-M. Déhan et J. Grindel reportées sur la partition ;
–    pour l’histoire de la musique grâce aux textes de présentation ;
–    et, bien sûr, pour l’écoute raisonnée des œuvres en suivant tout simplement la partition, quitte à faire porter l’audition sur des éléments précédemment indiqués par le professeur.
Chaque professeur pourra adapter ces exercices au niveau de ses élèves.
Mais ces partitions sont également destinées aux amateurs éclairés pour qui la lecture des clés d’ut dans les partitions d’orchestre habituelles, ainsi que le casse-tête des instruments transpositeurs sont souvent des obstacles rédhibitoires.
Souhaitons seulement que cette réédition permette une meilleur connaissance par tous, jeunes et moins jeunes, futurs professionnels ou amateurs éclairés, de quelques œuvres fondamentales du répertoire.
N.B. Après bien des hésitations, nous avons décidé d’indiquer des liens vers des interprétations des œuvres elles-mêmes et des écoutes complémentaires que nous avons suggérées. Ces choix ont été fonction des interprétations facilement accessibles par Youtube mais ne prétendent pas constituer des modèles. C’est seulement une facilité que nous avons voulu donner à ceux qui n’ont pas à leur disposition une abondante discothèque. À chacun de retrouver ensuite l’interprétation qu’il préfère…


Daniel Blackstone

 

 

 



SOMMAIRE