TH n°106 LE VERBE ET LA VOIX. LA MANIFESTATION VOCALE DANS LE CULTE EN FRANCE AU 17ÈME SIÈCLE, Editions BEAUCHESNE

TH n°106 LE VERBE ET LA VOIX. LA MANIFESTATION VOCALE DANS LE CULTE EN FRANCE AU 17ÈME SIÈCLE

Recensions (12)

TH n°106 LE VERBE ET LA VOIX. LA MANIFESTATION VOCALE DANS LE CULTE EN FRANCE AU 17ÈME SIÈCLE
Monique BRULIN
EAN/ISBN : 9782701013756
Nb de pages : 506 p
Année : 1998
47.00 €
 
Notre époque qui s'interroge sur le renouveau des chemins de l'esprit et du cœur porte une attention marquée aux supports et aux conditions de l'expérience religieuse.

La France du XVIe siècle qui constitue le cadre de cette étude est le lieu d'un débat permanent entre l'avènement de l'homme intérieur et la nécessité de donner à cette expérience individuelle et collective une manifestation extérieure et sensible.

L'auteur, qui n'a pas hésité à briser les cloisonnements entre diverses disciplines comme l'histoire, l'étude du mouvement des idées, des mœurs, des doctrines, mais aussi, l'analyse de la pratique musicale, découvre dans la Voix, ou plus précisément, la Vocalité, une clé de lecture. Elle en montre en effet la fonction spécifique dans la constitution de l'expérience chrétienne individuelle (voire mystique) et ecclésiale, retrouvant à travers les auteurs qu'elle cite (Thomassin, Grancolas, Bossuet, Mme Guyon, Fénelon, Nicole, Hamon, Jumilhac, Nivers ... ) le souffle patristique de ce grand siècle augustinien.



SOMMAIRE

Préface de Jean-Yves Hameline
Introduction
Des requêtes toujours actuelles

Hypothèse de travail

Cadre d'observation
Précisions méthodologiques
Parcours proposé

CHAPITRE I - La prière vocale dans tes catéchisa publiés à la fin du XVIIe siècle en France
I- La prière vocale dans le catéchisme du Concile de Trente
II- La nécessité de la prière et ses différentes sortes
1. Les leçons sur la prière dans la structure des catéchismes
2. Les diverses « sortes » de prière
III- La prière vocale parmi les « manières » de prier
IV- L'efficacité de la prière publique
V- Le problème de la langue ou la saveur du sens
VI- L'oraison dominicale comme modèle
VII- Récapitulation

CHAPITRE II - Esquisse d'une théologie de la prière liturgique : le Traité de l'office divin de Louis Thomassin
I- L'auteur
II- Le traité de l'office divin: objectif et présentation de l'ouvrage
1. Une prière sans relâche
2. L'édification du sujet croyant
III- L'entrelacement du vocal et du mental dans la structure de l'office
IV- Le jeu des acteurs dans l'alternance entre prière mentale et prière vocale
1. Dans le cas de l'office
2. Dans le cas de la messe : une conception de la participation
V- Entendre - comprendre
1. Entendre
2. La langue utilisée
3. La réception du sens des paroles
VI- Paroles stériles et paroles fructueuses
1. Prière courte ou prière longue
2. Prière personnelle et prière publique
VII- De la prière vocale à l'oraison mentale
1. L' importance des lectures proclamées publiquement
2. L'oraison dominicale et le Symbole
VIII- Une séquence privilégiée: de la confession de foi à la prière pour le royaume
IX- Le cas particulier de la jubilation: la trace vocale de l'ineffable
1. L'Alléluia
2. L'Amen
3. Traits communs
X- Le « cantique pascal », source de toute prière vocale chrétienne

CHAPITRE III - L'oraison vocale selon l'intention de l'Église: le Traité de la prière de Pierre Nicole
I- Le traité de la prière de Pierre Nicole
II- La prière chrétienne selon Pierre Nicole
1. Nécessité. orientation et objectif de la prière
2. En quoi consiste l'oraison
3. Du cœur et de l'esprit
4. Des formules au mouvement de la prière
5. Les dangers de l'illusion
III- De l'oraison vocale selon l'intention de l'Église
1. Définition
2. Remarque sur l’usage du mot « méthode »
3. L’église comme corps priant
4. L'oraison vocale selon l'intention de l’Église
IV- Un système de pensée contenu dans la Logique de Port-Royal
1. L'articulation entre les mots et les idées
2. L’usage des « idées accessoires »
3. De l'image au mouvement ou la dimension rhétorique
4. Mouvement de la prière et discernement
Récapitulation : Le mouvement de la prière selon Pierre Nicole

CHAPITRE IV - L'Église comme « sacramentum vocale ». J.-J. Duguet : Traités sur la prière publique
I- Une juste proportion entre prières vocales et mentales
II- L'Église comme « sacranentum vocale »
III- La prière intérieure, âme de la prière vocale
IV- « Ore et corde »: véridicité de la prière
V- La dynamique du modèle

CHAPITRE V - Se taire? ou la prière vocale en question
I- Dans la proximité du courant quiétiste, parler ou se consumer en Dieu
A/ Mère Mectilde du Saint-Sacrement : silence, présence et voix
1. Silence et oraison
2. Des diverses manières de prier
B/ Mme Guyon : de la parole enfouie à la résurgence de la voix
1. De la parole au silence
2. Le surgissement du goût
3. Le corps parlant
4. Le passage à la limite olfactive ou se consumer en Dieu
5. L'emprise de la parole de Dieu
6. Résurgence de la parole humaine: la consommation de la prière
II- Dans une perspective de réfutation des erreurs quiétistes: Instruction de Bossuet sur les états d'oraison
A/ Instruction sur les états d'oraison et erreurs des faux mystiques
1. Principes et erreurs du quiétisme
2. Demander, c’est glorifier et « se mettre dans la cause commune »
B/ De l'usage de la prière vocale
1. L'accomplissement d'une relation
2. L'oraison dominicale
III- Risques et chances des prières vocales pour la contemplation
1. L'influence de François Guilloré
2. L'oraison vocale chez Fénelon
IV- Les seuils d'émergence d'une production vocale
1. La question du silence dam le processus génératif de la prière
2. L'émergence de deux types de processus génératif de la prière
3. Prégnance de la prière vocale chez les divers auteurs
4. Objections à la prière vocale

CHAPITRE VI - Soupirs, gémissement, jubilation
I- Inventaire
1. Dans la littérature spirituelle
2. Dans les Dictionnaires
3. Expression sonore et mouvement de l'âme
4. Du mouvement à l'idée de mouvement
5. « Les gémissements d'un cœur chrétien » (trois ouvrages de Jean Hamon)
II- Les conditions d'un lyrisme chrétien
1. Dire l’ineffable
2. Le retour métonymique du gémissement
3. Chant de l'Église
III- Surfaces d'affleurement
1. L'admiration
2. Une cérémonie du soupir: les ô de l’Avent
3. Un effet d'ajustement social: « pertinence » ou émotion » ?
4. Un et regard qui chante »
5. L'entrevision de l'admirable: Motets pour l'élévation
6. L'expérience du franchissement
7. Le chant de l'office et le lyrisme de la prière
8. Aspirations et oraisons jaculatoires
IV- Résonance
1. L’émotion baroque et les formes du lyrisme chrétien
2. Scientia bene movendi : la musique

CHAPITRE VII - Vox congruens : de l'accomplissement de l'office divin à l'édification des fidèles
I- A la recherche d'une modalité vocale estimée congruente pour le culte chrétien
1. La prononciation des paroles
2. Traits de virilité
3. « Rondement mais dévotement »
4. La gravité
5. Modestie et révérence
6. A la recherche d'un ethos chrétien. Une voie moyenne: la vertu de religion
II- Un modèle rhétorique: action et prononciation au XVII siècle
1. Le « bien-dire » dans les traités de rhétorique au XVIIe siècle
2. Importance de la prononciation
3. Une voix claire et distincte
4. La gravité
5. Attention et disposition
6. Dévotement (affection et douceur)
7. La bienséance comme composante d'une civilité chrétienne
8. La modestie
9. La variété
III- Le problème de la réception
1. Être ouï avec plaisir
2. L'imagination comme véhicule de l'émotion
3. La mesure chrétienne d'une voix congruente
4. De l'action et du mouvement dans le culte
Conclusion et récapitulation du chapitre

CHAPITRE VIII - Les effets du chant à l'Église : entre charme et méfiance
I- La fonction du chant dans l'église
1. Un véritable ministère de l’Église
2. Une action sanctifiante
3. Les « officiers du chant »
4. Un usage adapté à la structure des offices
II- Les effets du chant
1. Pouvoirs sur l'esprit
2. Pouvoirs sur les mœurs
3. Du côté de la. vigueur: l'émotion du chant
4. Du côté de la grâce: le plaisir du chant
III- Charme et enchantement de la musique
IV- L'outre passement
V- Récapitulation des effets du chant
VI- Les dangers du chant à l'Église

CHAPITRE IX - Une théorie de l'impression musicale, de l'émotion et du bon goût: J.-L. Le Cerf de la Viéville
I- Éléments d'une théorie générale de l'impression musicale
1. Naturel et vraisemblance
2. Simplicité et juste milieu
3. Les alliés de la « belle musique »
4. Du bon goût en musique
II- Une grammaire du lyrisme chrétien: le « discours sur la musique d'Église »
1. La bienséance est la règle de l'art
2. Grille méthodique pour préciser les critères de convenance
3. Règles pour guider la composition
4. L'exécution
5. Arguments favorables à la musique d'Eglise

CHAPITRE X - Un nouveau chant ecclésiastique
I- Le chant des Oratoriens
1. Quelques traits du citant oratorien
2. Adaptation et convenance
II- Les compositions de G.-G. Nivers pour les religieuses
1. « Cujus modulatio concinne disposita »
2. Adaptations de tendance plus ascétique

CHAPITRE XI - Une réestimation du plain-chant
I- La science et la pratique du plain-chant selon Dom Pierre-Benôit de Jumilhac
1. Le chant de l'Église comme office divin
2. Une conjugaison des sens et de la raison
3. Plaidoyer pour l'égalité du plain-chant
4. Les effets du chant ecclésiastique
5. « Chanter de l'oreille »
II- La Dissertation sur le chant grégorien de Guillaume-Gabriel Nivers
1. L'excellence du chant grégorien
2. Entre la bienséance et le bon goût: le problème de l'égalité du plain-chant
3. Le problème de l'ornement
4. Les abus dans la composition et l'exécution
III- Une recherche d'équilibre
1. L'Antiphonier de Paris de 1681
2. L'Antiphonaire de Cluny de 1693
3. Fidélité et flexibilité

CHAPITRE XII - Une rhétorique extensive du chant sacré: l'œuvre vocale de G.-G. Nivers
I- Le chant des Psaumes
1. La double teneur: vers une prédominance du concentus
2. Le développement ornemental
II- Le déploiement du processus : les versions du Magnificat
1. Dans l’Antiphonaire monastique
2. Les versions du Magnificat dans le Recueil de motets de 1689
III- La grâce de l'incarnation ou l'inguérissable aspiration
1. L'usage des motets
2. Composition du recueil de 1689
3. Les procédés d'ornementation
4. L'accompagnement du chant
5. Résistantes et contradictions de la pratique
IV- Une rhétorique du chant sacré

CHAPITRE XIII - Théologalité de la voix
I- De l'investissement de la sensibilité comme composante structurelle du culte chrétien
II- L'éthique comme critère de l'esthétique en régime chrétien
III- La voix medium majeur
IV- «C'est l'esprit. dit le sage, qui a la science de la voix »
V- Réversibilité et retentissement
VI- Le lyrisme de la prière chrétienne et la voix
VII- Le chant de l'Église et la voix du Fils
VIII- Théologalité de la voix

Bibliographie

Index des noms de personnes



EN SOUSCRIPTION
DS

LE COMPLEMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
EDITION EN LIGNE



MAURICE MARTENOT, LUTHIER DE L’ÉLECTRONIQUE


EN PREPARATION
TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

BAC 2018. LE LIVRET DU CANDIDAT
À paraître le 1er octobre, réservez votre exemplaire dès maintenant.

19 - SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

LA CONSTRUCTION D’UNE POLITIQUE SPATIALE EN FRANCE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

Les femmes dans Le Cloître et La Lecture

PEINDRE LA MUSIQUE