LES PRINCIPES FONDAMENTEAUX DE LA MUSIQUE OCCIDENTAL, Editions BEAUCHESNE

LES PRINCIPES FONDAMENTEAUX DE LA MUSIQUE OCCIDENTAL



LES PRINCIPES FONDAMENTEAUX DE LA MUSIQUE OCCIDENTAL
Serge GUT
EAN/ISBN : 9782701022383
EN PRÉPARATION


Disparu en mars 2014 à l’âge de 86 ans, Serge Gut compte au nombre des figures majeures de la musicologie française des dernières décennies. Spécialiste de Franz Liszt, auquel il consacra deux grands ouvrages et de nombreux articles, il fut également un analyste réputé. Après une première formation de compositeur, il avait commencé sa carrière musicologique, dans les années 1960-1970, par des publications traitant surtout de questions de langage musical – un domaine qui, bien que parfois négligé par les milieux universitaires, constitue le pont naturel entre composition et théorie. Au terme de cinquante années d’une activité brillante, qui le vit notamment présider aux destinées de l’Institut de musicologie de la Sorbonne, Serge Gut devait revenir dans ses dernières années à cette passion de jeunesse. Son expérience unique, aussi bien dans les domaines de la recherche que de l’enseignement supérieur ou de la publication scientifique, lui inspira le présent ouvrage, qu’il qualifiait lui-même de testament. Théorie et histoire y tiennent un passionnant dialogue.

 Resté inédit au moment de la disparition de Serge Gut, le manuscrit des Principes fondamentaux de la musique occidentale a été préparé pour la publication par Vincent Arlettaz, disciple de Serge Gut, rédacteur en chef de la Revue Musicale de Suisse Romande et professeur dans le cadre des Hautes Écoles de Musique suisses.

 

 



SOMMAIRE

Avant-propos Introduction

I. LES DONNÉES DE BASE

1. Considérations préliminaires 1.1 Les théoriciens de référence

- Les trois grands maîtres du passé : Zarlino, Rameau et Hugo Riemann
- Les grands penseurs du XXe siècle : Sigfrid Karg-Elert (1877-1933), Hans
Kayser (1891-1964) et Jacques Chailley (1910-1999)
- Quatre sources complémentaires fructueuses : Auguste Sérieyx (1865-1949), Charles Koechlin (1867-1950), Ernest Ansermet (1883-1969) et Rudolf Haase (*1920)
- Jacques Chailley et l’évolution du langage musical selon le tableau des harmoniques concertants

1.2 Le symbolisme des nombres

1.3 Trois dualités fondamentales

- Ordre mélodique horizontal, ordre harmonique vertical

Les deux étapes principales de l’ordre mélodique Les deux étapes principales de l’ordre harmonique Le conflit de l’horizontal et du vertical

- Le masculin et le féminin

- Le statisme et le dynamisme

2. Prémices à une grande aventure.


2.1 Les trois grands systèmes musicaux

- Le système pythagoricien
- Le système zarlinien
- Le système à tempérament égal - La tolérance de l’oreille
- L’accoutumance

2.2 Pente mélodique ascendante et pente mélodique descendante

2.3 La nature des différents modes


2.4 La naissance de la polyphonie


2.5 Trois cents ans de préparation : du XIIe au XIVe siècle

2.6 La trajectoire royale : de Paris à Amsterdam

2.7 Remarques complémentaires

- L’Ars nova en Italie.
- La polyphonie anglaise au Moyen Âge

 

II. LA PREMIÈRE GRANDE FLORAISON, XVe et XVIe siècles

1. La Renaissance. Délimitations chronologiques et considérations générales

- La composition simultanée

- La tierce harmonique : intervalle privilégié

2. À propos des polyphonistes de la Renaissance : franc-flamand ou néerlandais ?

- L’évolution historique des provinces néerlandaises - Les aires linguistiques

- Les interférences d’influences
- Les dénominations usuelles
- Les lieux d’activité des « néerlandais »
- Parallèle entre peintres flamands et musiciens « néerlandais » - Les « Franco » et les « Flamands »
- Les textes des œuvres vocales
- Les questions de style
- Le rayonnement du style « néerlandais .

3. Les intervalles fondamentaux : la quinte et la tierce

- La quinte
- La tierce
- La quinte et la tierce
- L’interdiction des quintes parallèles
- De la tierce pythagoricienne à la tierce zarlinienne - Mesures et particularités des divers intervalles
- De l’intervalle à l’accord

4. La tierce harmonique et ses particularités

5. L’accord parfait et ses deux aspects

- Les deux aspects de l’accord parfait
- Considérations analytiques
- Les formules de cadences
- Tierce majeure et tierce mineure au sein de l’accord parfait

6. La consonance généralisée
7. Une transition riche en promesses : le XVIIe siècle

 

III. L’ÉPANOUISSEMENT, XVIIIe et XIXe siècles

1. Deux siècles de splendeurs musicales

2. L’accord de septième de dominante

- Préparation (on non) de la septième
- Le problème de l’accord de quinte diminuée
- Les affinités entre le triton et la tierce
- La septième de dominante en mode mineur et la septième de dominante inverse

3. L’accord de septième de sensible

- L’accord de septième du IIe degré en mineur - La septième de dominante inverse
- Considérations analytiques

4. L’accord de septième diminuée

- La formation et la structure particulière de l’accord de septième diminuée

- Dissonance et instabilité de l’accord de septième diminuée

5. Les autres accords de septième


6. L’accord de neuvième de dominante.

- L’accord de neuvième mineure de dominante
- Les premières apparitions de l’accord de neuvième de dominante
- Les ambiguïtés de l’accord de neuvième de dominante
- Les particularités de l’accord de neuvième de dominante
- La signification sémantique de l’accord de neuvième de dominante

7. Les accords altérés et la tension exacerbée


8. L’harmonie dissonante dite “naturelle”

9. Les fonctions tonales

- Réflexions sur l’analyse fonctionnelle

10. Les notions de consonance et de dissonance


11. Tension harmonique et tension syntaxique


12. Les phénomènes de stabilité et d’instabilité en harmonie

- Quelques échantillons d’analyse harmonique - L’instabilité neutralisée
- Instabilité et attraction
- Chiffrage des accords instables

- Essai d’explication du phénomène d’instabilité

 

IV. REFLEXION ET SYNTHESE

1. Les quatre étapes de la transmission musicale

- La transmission orale
- La transmission par l’écriture
- La transmission par l’impression musicale
- La transmission par la reproduction sonore
- La musique occidentale face aux procédés de sa transmission

2. Le langage musical occidental et sa zone d’extension


3. Le langage musical polyphonique et ceux qui l’utilisent


4. Les particularités de l’évolution du langage musical


5. La dissolution d’un langage demi-millénaire au XXe siècle


6. Évolution comparée du langage musical et du langage verbal


7. Musique vocale et musique instrumentale


8. Musique savante et musique légère


9. Inexplicable et merveilleux : les apparitions géniales fulgurantes

10. Le miraculeux équilibre du classicisme viennois


11. Les adagios métaphysiques de Beethoven


12. Debussy et ses sortilèges

- Les “alternances globales”
- Le parallélisme
- Parallélismes d’accords parfaits
- Parallélismes d’accords dissonants - La liberté d’emploi des septièmes
- Gloire à l’accord parfait
- La syntaxe debussyste

 

CONCLUSION

ANNEXE
Convergences et divergences des systèmes mélodiques japonais autochtone et grec antique, d’après leurs pratiques et théories musicales

BIBLIOGRAPHIE INDEX DES TABLEAUX

INDEX DES PERSONNES ET SUJETS TABLE DES MATIERES