BAP n°65 INTRODUCTION AU LOGOS DU MONDE ESTHÉTIQUE. De la chôra platonicienne au schématisme transcendantal et à l’expérience phénoménologique de l’être-au-monde, Editions BEAUCHESNE

BAP n°65 INTRODUCTION AU LOGOS DU MONDE ESTHÉTIQUE. De la chôra platonicienne au schématisme transcendantal et à l’expérience phénoménologique de l’être-au-monde



BAP n°65 INTRODUCTION AU LOGOS DU MONDE ESTHÉTIQUE. De la chôra platonicienne au schématisme transcendantal et à l’expérience phénoménologique de l’être-au-monde
Jacques GARELLI
EAN/ISBN : 9782701014128
Nb de pages : 608 p
Année : 2000
53.00 €
Recherche

Peut-on joindre la rigueur et l'érudition philosophiques aux inventions de la poésie et de l'art ? Est-il légitime de nourrir les méditations croisées de Platon, de Kant et de Husserl par l'analyse d'un tableau de Bruegel, un fragment de tragédie de Racine, un sonnet de Ronsard, une séquence du Temps retrouvé de Proust, un poème surréaliste de Tristan Tzara ? Ce pari difficile, Jacques Garelli l'engage dans son dernier ouvrage. Philosophe qui n'oublie jamais son écoute et son regard de poète, l'auteur présente une nouvelle dimension des rapports de l'homme aux choses. Une remise en question radicale de l'espace et du temps, mais aussi de la personne humaine, constitue l'axe directeur de sa méditation. Fondée sur une lecture renouvelée des textes philosophiques de la tradition, mais aussi de notre contemporanéité, Jacques Garelli déploie une recherche qui lui est propre et qui éclaire d'un jour neuf notre rapport au monde.

Jacques Garelli, poète-philosophe, a été professeur de philosophie à Yale University (Connecticut), à New York University (New York) et à l'Université d'Amiens. Son œuvre est singulière par la manière dont elle unit une création poétique à une méditation philosophique centrée sur les problèmes de l'expression créatrice, qui débouche sur une nouvelle configuration de l’homme, des choses et du monde.



SOMMAIRE

AVANT-PROPOS
INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE. RÉCEPTIVITÉ ORIGINAIRE ET ACTIVITÉ LOGICO-ÉIDÉTIQUE

CHAPITRE PREMIER - GENÈSE STRUCTIJRELLE ET MÉTHODE D'EXPOSITION DE HUSSERL DANS EXPÉRIENCE ET JUGEMENT

CHAPITRE II - L'EXPÉRIENCE ANTÉ-PRÉDICATIVE DU MONDE ET LE PROBLÈME DE LA SÉDIMENTATION
§ 1. Remarques générales
§ 2. La question de l'origine du jugement prédicatif
§ 3. Introduction de la problématique du monde comme horizon de tous les substrats possibles du jugement
§ 4. Les deux degrés de questions dans la problématique de l'évidence
§ 5. De la primauté du monde à l'égard des objets singuliers
§ 6. De la double dimension affective et inconsciente du champ de pré-donation du monde, dans le cadre de la passivité originaire
§ 7. De la pré-entente du monde comme horizon d'où se détache toute expérience singulière

CHAPITRE III - LA QUESTION ENTRELACÉE DES APERCEPTIONS ET DES POTENTIALITÉS
Introduction
§ 1. La question des « potentialités de la vie intentionnelle » dans la Deuxième Méditation cartésienne de Husserl : Remarques méthodologiques préliminaire
§ 2. Potentialité et temporalité
§ 3. Remarques sur « la synthèse universelle du temps transcendantal »
§ 4. Potentialités et imagination
§ 5. Imagination, protentions et souvenirs, dans les Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps

CHAPITRE IV - SÊDIMENTATION ET LEBENSWELT

CHAPITRE V - WELTTHESIS ET ACTES DE DONATION A CARACTÈRE TRANSCENDANTAL

CHAPITRE VI - PASSIVITÉ ORIGINAIRE ET ACTIVITÉ DE LA PASSIVITÉ
§ 1. Remarques préliminaires
§ 2. Affectivité et passivité
§ 3. Les deux niveaux de l'activité judicative dans la formation de l'étant singulier
§ 4. Passivité originaire et certitude d'être
§ 5. Certitude originaire d'être et actes d'objectivation
§ 6. Temporalité primaire, temporalité secondaire et synthèses passives
§ 7. Caractère problématique de l'activité doxique à vocation déterminante, dans la question du passage du monde pré-individuel à la position ferme de l'étant
§ 8. Critique concernant l'orientation restrictive accordée par Husserl au jugement déterminant dans son effort pour élucider l'expérience anté-prédicative du monde
§ 9. Les stimulations de l'attention perceptive du Je
§ 10. L'origine anticipative de la négation
§ 11. L'enracinement des modalités du jugement dans l'expérience anté-prédicative, à caractère intuitif du monde

CHAPITRE VII - LOGIQUE PRÉDICATIVE ET LOGOS DU MONDE ESTHÉTIQUE
§ 1. Les données du problème
§ 2. Les premières phases de la perception contemplative et l'émergence des catégories logiques de « substrat » et de « détermination » à partir de l'expérience perceptive
§ 3. Une partition renouvelée du « Même et de l'Autre »
§ 4. Intuitions originaires et champ sédimenté de la mémoire
§ 5. La contemplation perceptive comme lieu de gestation de l'œuvre d'art
Conclusion

DEUXIÈME PARTIE. LA GENÈSE DESFORMESCATÉGORIALES

CHAPITRE PREMIER - LA VOLONTÉ DE POSSESSION DE CONNAISSANCES IDENTIQUES, TRANSMISSIBLES OBJECTIVEMENT À LA COMMUNAUTÉ DES CONSCIENCES
§ 1. Remarques préliminaires
§ 2. Examen critique de la méthode adoptée par Husserl dans la réalisation de son idéal de connaissance à caractère logico-éidétique et à vocation identitaire
§ 3. Signification de notre contestation dans l'évaluation de l'opération réductrice de Husserl
§ 4. Actes fondés et intuition catégoriale
§ 5. Du poème, comme expérience anté-prédicative d'une « attention prolongée et soutenue », rebelle à toute intuition catégoriale

CHAPITRE II - Structures syntactiques et catégories de langue
Introduction
§ 1. De la superposition du champ linguistique au champ logique. L'équivoque de la 1ére Recherche Icgique
§ 2. Répercussion de l'équivoque de la 1ére Recherche logique sur la problématique ultérieure de Husserl
§ 3. De quelques difficultés posées par la IVe Recherche logique
§ 4. Répercussion de ces difficultés dans Idem 1
§ 5. La même équivoque répercutée dans Logique formelle et logique transcendantale
§ 6. De la répercussion des difficultés précédentes sur la distinction opérée entre « jugements-en-être » et« jugements-en-avoir »

CHAPITRE III - LES IMPLICATIONS PHÉNOMÉNOLOGIQUES DES THÈSES LINGUISTIQUES DE BENVENISTE. LEURS INCIDENCES SUR LA LOGIQUE DE HUSSERL ET SUR LA CONCEPTION HEIDEGGÉRIENNE DE LA DIFFÉRENCE ONTOLOGIQUE. NÉCESSITÉ D'ORIENTER LA PHÉNOMÉNOLOGIE SELON D'AUTRES VOIES QUE CELLES ENTREPRISES PAR LES DEUX PHÉNOMÉNOLOGUES ALLEMANDS
§ 1. De l'usage inconscient de la langue
§ 2. L'argumentation de Benveniste : considérations méthodologiques générales
§ 3. L'édification des catégories logiques d'Aristote et leur subordination aux catégories de langue
§ 4. L'usage prédicatif du verbe « être »

CHAPITRE IV - PHRASES NOMINALES ET PHRASES A : esti
Introduction
§ 1. Examen des structures linguistiques concernant l'usage et le non-usage du verbe « être » dans les groupes de langues indo-européennes et de langues étrangères à ce groupe. Incidences philosophiques de cet examen
§ 1. a / Remarques préliminaires
§ 1. b / Constitution d'un énoncé assertif fini. Difficulté de la résolution strictement linguistique du problème
§ 2. Phrases nominales et phrases à esti, dans les langues indo-européennes et plus particulièrement en grec
§ 3. « Jugements-en-être », « jugements-en-avoir ». Dimension linguistique du problème
Conclusion

TROISIÈME PARTIE. L'EXPÉRIENCE KANTIENNE DU CHAMP PRÉ-CATÉGORIAL

CHAPITRE PREMIER - LE LIEN DE LA CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER A LA DÉDUCTION DES CONCEPTS PURS DE L'ENTENDEMENT, TELLE QU'ELLE FUT ÉNONCÉE DANS LA PREMIÈRE ÉDITION DE LA CRITIQUE DE LA RAISON PURE
§ 1. Première approche du problème
§ 2. Rapport de l'Analytique du beau et du sublime à la Déduction des concepts purs de l’entendement. Question de méthode dans l'exposition du problème. Signification de la référence à l'interprétation heideggérienne de Kant et le problème de la métaphysique
§ 3. La question heideggérienne de la liaison de l'objet transcendantal = X à la problématique du néant
§ 4. Le vocabulaire kantien dans le cadre de la Déduction des concepts purs de l'entendement, Émergence de la problématique du Quelque chose en général = X
§ 5. La question du quelque chose en général = X : le fond du problème
§ 6. La question de la complémentarité entre le sujet de l'aperception transcendantale et l'objet transcendantal = X
§ 7. De la différence de fonction de l'imagination transcendantale dans les jugements déterminants et dans les jugements réfléchissants

CHAPITRE II. LE RÔLE DE L'IMAGINATION TRANSCENDANTALE DANS LA CRITIQUE DE LA RAISON PURE ET DANS LA CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER

CHAPITRE III - DE L'EXPRESSION PRÉ-CONCEPTUELLE DU JUGEMENT RÉFLÉCHISSANT DANS LA CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER

CHAPITRE IV - LA SOLUTION KANTIENNE DE L'ANTINOMIE DU GOÛT

CHAPITRE V - COMPARAISON DE L'EGO TRANSCENDANTAL HUSSERLIEN À LA « FORME PURE ET VIDE » DU JE PENSE KANTIEN

QUATRIÈME PARTIE RÉFLEXION ET EXPÉRIENCE DU MONDE

CHAPITRE PREMIER - RÉFLEXION ET EXPÉRIENCE DU MONDE DANS LA SIXIÈME MÉDITATION CARTÉSIENNE DE EUGEN FINK
Introduction
§ 1. Examen de la dimension kantienne de la méthode revendiquée par Fink
§ 1. a / Remarques préliminaires
§ 1. b / Le fond du problème
§ 2. La critique merleau-pontienne de la « réflexion »

CHAPITRE II - LECTURE DE L'« APPENDICE XII » DE HUSSERL (TEXTE POUR LA SIXIÈME MÉDITATION CARTÉSIENNE DE EUGEN FINK)
§ 1. Le dialogue sur « le monde », conçu par Eugen Fink comme un piège
§ 2. Lecture de l' « Appendice XII » : « La conscience d'horizon de monde et ses structures. Essai d'un parcours systématique »
§ 3. « Une affaire épineuse »
§ 4. Retour à l'idéal d'une science éidétique à caractère fixe et identitaire. Le statut insuffisamment questionné de l'Urdoxa
§ 5. Une autre lecture possible du monde

CHAPITRE III - L'EXPÉRIENCE PRÉ-RÉPLEXIVE DU CORPS CHEZ MERLEAU-PONTY
Remarque préliminaire
§ 1. De la réversibilité sans coïncidence du sentant et du senti : l'expérience du « toucher »
Introduction
§ 1. a / Le fond du problème
§ 1. b / D'une coïncidence imminente, jamais réalisée
§ 2. Que veut dire : voir ?
§ 3. D'un lieu sauvage et barbare

CINQUIÈME PARTIE. LES CHANTRES DE L'OBSCUR

CHAPITRE PREMIER - L'ESPACE PRIMORDIAL
Introduction
§ 1. Le problème de la chôra
§ 2. Chôra et chaos
§ 3. Chôra et Schématisme transcendantal

CHAPITRE II - L'ENTRÉE EN DÉMESURE
Introduction
§ 1. D'une attitude de pensée qui dépasse une question de vocabulaire
§ 2. Caractère insuffisant de l'Épokhè heideggérienne
3. Démesure et pré-individualité du monde: le problème de l'affectivité

CHAPITRE III - LA NOSTALGIE DE L'ŒUVRE D'ART
Introduction
§ 1. Nostalgie et «information» pré-individuelle du monde
§ 2. Sensibilité, affectivité et nostalgie
§ 3. Voir et penser selon les choses, ou la nostalgie à l'œuvre

CHAPITRE IV - EXPÉRIENCE DU MONDE ET EXPÉRIENCE DE VIE DANS LA CONQUÊTE PROUSTIENNE DU TEMPS RETROUVÉ
§ 1. Remarques préliminaires
§ 2. Souvenirs proustiens et expérience du monde
§ 3. D'une éternité greffée sur l'instant

CHAPITRE V - L'EXPÉRIENCE PICTURALE DE LA DÉMESURE..
§ 1. Questions de méthode
§ 2. DulIe Griet ou l'expérience picturale de la démesure

CHAPITRE VI - INCONSCIENT PHÉNOMÉNOLOGIQUE ET FORMATION DES IMAGES DANS L'ESPACE DE « RÉVE ». DES RÉALITÉs NOCIURNES ET DIURNES DE TRISTAN TZARA.
Introduction
§ 1. Le lieu de formation inconscient des images
§ 2. Le rêve selon Tristan Tzara
§ 3. Écriture et profondeur

POSTFACE
SOURCES









LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

NOUVEAUTÉS
N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
RECHERCHE

aide


EN SOUSCRIPTION
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

19 - SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)