BB n°38 LE GOUT DE L'EXCELLENCE, Editions BEAUCHESNE

BB n°38 LE GOUT DE L'EXCELLENCE

Recensions (9)

BB n°38 LE GOUT DE L\'EXCELLENCE
Philippe ROCHER
EAN/ISBN : 9782701015682
Année : 2011
39.00 €
L’éducation jésuite ? Les collèges de la Compagnie de Jésus, comme l’apostolat de l’Ordre fondé par Ignace de Loyola ont leurs admirateurs et leurs détracteurs. Dans la pratique, la Ratio studiorum constitue le code pédagogique des jésuites. Mise au point à la fin du XVIe siècle, après deux premières versions, elle a hérité de l’éducation reçue par Ignace de Loyola et ses premiers compagnons lorsqu’ils étaient étudiants à Paris. Appliquée au sein de la multitude de collèges qu’administre en France la Compagnie de Jésus aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle a évolué avec la transformation de la demande scolaire, sans pour autant faire taire les contestations qui jugeait son enseignement trop littéraire. Manifeste au travers de la prédication et plus généralement de la mission, l’éducation jésuite a officiellement prend fin en 1762 avec l’interdiction par le Parlement de Paris de la Compagnie de Jésus. L’Ordre supprimé par le Pape en 1773, une « Nouvelle Compagnie » voit le jour en 1814, suite à la décision de Pie VII de restaurer l’Institut. De nouveau attachés à la prédication et à la mission, les jésuites ont aussi repris leur apostolat enseignant. Congrégation enseignante ou Ordre d’éducateurs ? Contestés comme enseignants par la Troisième République anticléricale, les jésuites se sont orientés vers de nouvelles formes d’encadrement des jeunes, avec l’ACJF, et des adultes et à la faveur de la « question sociale » posée au catholicisme. Engagée depuis le début du XXe siècle en direction de nouveaux publics et sur de nouveaux champs d’apostolat, jusqu’à délaisser l’école, la Compagnie de Jésus œuvre désormais à la transmission d’une éducation non plus jésuite mais « ignatienne ».




SOMMAIRE

Préface, par Guy Avanzini

Introduction générale

Première partie
Former « l’humaniste chrétien » et « l’honnête homme ».
De « l’âge d’or » jésuite aux tempêtes des Lumières
(XVIe-XVIIIe siècles)

Introduction

1. Les Jésuites et leur éducation en France 
Les jésuites et leur éducation pour la Mission
« Non seulement le nombre mais les meilleurs »
Les jésuites éducateurs et enseignants en France

2. La Ratio studiorum et la pédagogie jésuite
Genèse et généalogie de la Ratio studiorum
La Ratio studiorum en pratique au collège
L’humanisme dévot et la mise en scène de l’éducation jésuite

3. L’honnête homme » des jésuites dans les tempêtes des Lumières
L’éducation jésuite « matrice » de « l’honnête homme » en société
Le collège jésuite « temple de la raison » dans la culture moderne
L’éducation jésuite contestée et supprimée

Conclusion de la Première Partie

Seconde partie
Éduquer contre « l’esprit du siècle » et dans « l’exil » de la modernité
De l’intransigeance jésuite au « goût de l'excellence » ignatien des « hommes-pour-les-autres »
(XIXe-XXIe siècles)


4Restauration des jésuites et retour au Ratio (1814-1879)
La restauration de l’éducation jésuite et « l’énigme de la Congrégation » (1814-1850)
La loi Falloux, « printemps » des collèges intransigeants (1850-1860)
Les contestations de l’éducation jésuite intransigeante (1860-1879)

5. Humanités chrétiennes ou nouvelles humanismes chrétiennes ? (1880-1959)
L’éducation jésuite dans la querelle des deux France (1880-1919)
Un humanisme chrétien pour une élite chrétienne ? (1920-1939)
Des jésuites pédagogues éducateurs pour une Mission catholique renouvelée (1940-1959)

6. De la pédagogie jésuite à l’éducation ignatienne (1960-2008)
L’éducation jésuite au risque de la modernité : former un « homme-pour-les-autres »
Les Jésuites et la "crise de la culture" (1968-1980)
De la pédagogie jésuite aux éducateurs « ignatiens » selon l’esprit du Ratio
"Effet JMJ", "refondation" de la Compagnie de Jésus et "famille ignatienne"

Conclusion de la Deuxième partie

Conclusion générale

Annexes
Archives et bibliographie






LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

NOUVEAUTÉS
N°65 CHANTER EN EGLISE

05. MÉDAILLES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE : REPRÉSENTATION ET IMAGINAIRE

06. Aux marges du roman antique. Études sur la réception des fringe novels (fictions biographiques et autres « mythistoires ») de la Renaissance à l’époque moderne

TH n°126 MORALES DU CARÊME

LE PÈRE MARIE-BERNARD, SCULPTEUR DE THÉRÈSE

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

EPEKTASIS


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
RECHERCHE

aide


EN SOUSCRIPTION
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

19 - SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)