JACOPOZZI. Le magicien de la lumière, Editions BEAUCHESNE

JACOPOZZI. Le magicien de la lumière



JACOPOZZI. Le magicien de la lumière
Fabien SABATES
EAN/ISBN : 97823549815
Nb de pages : 448
Année : 2017
45.00 €

MAIS QUI EST JACOPOZZI ?

 

Jacopozzi est un Italien arrivé en France en 1900. Installateur de guirlandes lumineuses, électricien autodidacte de génie, il invente les illuminations animées sur le principe des boîtes à musique. Ces installations où les lampes s’allument et s’éteignent selon un rythme bien précis, font fureur auprès des boutiquiers, dont les motifs lumineux animés attirent la clientèle. Le succès est foudroyant.

En 1913 et pendant la guerre, il crée des cinémas clés en main. En 1917, il invente un incroyable faux-Paris pour tromper les aviateurs ennemis, ce qui lui vaudra une Légion d’Honneur secrète.

Après guerre, il devient le « roi de l’enseigne lumineuse » et chaque Noël sera pour lui et son équipe l'occasion de créé des fééries animées et colorées extraordinaires, majestueuses, immenses, sur les façades de tous les grands magasins.

En 1925, pour les Arts Décoratifs, il illumine la Tour Eiffel pour Citroën, changeant de motif chaque année.

En 1928, toujours avec l’argent d’André Citroën, il illumine tous les monuments parisiens pour le 10e anniversaire de l’armistice quand Paris était chaque soir dans le noir. Des illuminations inédites toujours en place aujourd’hui.

En 1930 il offre à Paris l’illumination de Notre-Dame… et tant d’autres choses encore qu’il fait émerger des nuits noires, jusqu’à sa mort prématurée en 1932.

C’est son histoire que je vous raconte, épaulée des archives conservées et retrouvées par sa petite-fille, Véronique Tessier Huort.

Paris ville-lumière, c’est bien à Jacopozzi qu’on le doit. Son nom s’était éteint depuis des lustres, pas même une rue de Paris ne porte son nom ! Alors, oui, il était temps de mettre, à son tour, cet artiste sous les feux des projecteurs…

 



SOMMAIRE

Chapitre 1 - Noir c’est noir

Introduction

Le moyen âge

Les lanternes de rues

Le gaz

L’ampoule électrique dès 1820 ?

La lumière publicitaire

 

CHAPITRE 2 - FERNAND JACOPOZZI FIAT LUX !

« Paris ville lumière », langage courant

L’ingénieur Jacopozzi ! Ben voyons !

Italien jusqu’au bout

Ampoules vs néons

Victor Hugo était un illuminé

Les métamorphoses du boulevard

Le système Paz et Silva

Et le Salon de l’Automobile fut !

1900. Un modeste peintre en lettres

1904. Le crime d’un huissier

1906. La mi-carême lumineuse

1911. Mondanités

Firmin Tonnerre dit Gèmier

Le cinéma avorté du Musée Grévin

1913-1917. Jacopozzi créé des cinémas

Le cinéma des Nouveautés Aubert-Palace

« Quo Vadis ? », le film…

1914. Déclic devant chez Paquin

Jacopozzi le créateur des faux objectifs

Pari osé, un faux Paris…

Les Gothas terrorisent Paris

Le secret est-il total ?

1918. Retour aux éclairages…

1918. Georges V et le Président Wilson à Paris

1896. Paris illuminé pour le Tsar

À Paris même, d’autres illuminations

Jacopozzi signe (en partie) le 14 juillet 1919

La guerre des gosses

L’embrasement de Paris

Les fêtes de la Victoire et les illuminations

Les commémorations de 1920

1921. Où Jacopozzi invente un clignotant automobile

Portrait de Jacopozzi

Le premier défi de la Tour Eiffel

Quelques voitures de Jacopozzi

 

Chapitre 3 - Jacopozzi l’enchanteur de Noël

Jacopozzi devient le magicien de Noël

Les illuminations de Noël

La prise de vue

Jacopozzi fait rêver enfants et parents

Alors on fait quoi ?

Le BHV

La leçon des étalages lumineux

Les illuminations de grands magasins par Jacopozzi

Dur, dur…

La vie à Paris (à la fin des années 1930)

Les illuminations de décembre 1929

Publicité lumineuse

1928. L’Hydre terrassée par Hercules

Jacopozzi était-il riche ?

Pour le déplaisir des yeux - Araignées du soir

1931. La dernière interview de Jacopozzi

Réclame lumineuse

 

Chapitre 4 - Le défi de la Tour Eiffel

La tour de plus de mille pieds

Un spectacle qui marquera toute une vie

La tour Eiffel

Le Louvre et Renault se récusent

Reste finalement André Citroën

Bonjour, je viens acheter la Tour Eiffel

Citroën accepte

André Citroën surveille tout

Pierre Gallois raconte

Un mois pour tout faire

Les équipes Jacopozzi se relaient

Qui veut faire l’acrobate ?

J’y étais

Publicité omnibus

3 faces et non 4… Et pourtant !

Ce sera sans doute pour aujourd’hui !

Citroën a loué la Tour Eiffel (Vendre)

Les phases des illuminations

Qui donc a loué la Tour ?

4 juillet 1925 : où se trouve André Citroën ?

Les réactions à l’illumination de la Tout Eiffel

Pendant que jongle la Tour Eiffel

Grosse perte pour les éditeurs de cartes postales

1926. La « cascade électrique » de la Tour Eiffel

1926. Le beau geste de Citroën

1926. La « cascade électrique » ?... Un jet d’eau svelte !

Le portrait du jour : M. Fernand Jacopozzi… Jongleur de lumières

1927. La « foudre » et « l’incendie » de la Tour Eiffel

1927. La « foudre »

Magie moderne

1927. La vie de vertige des magiciens de la lumière

Les oiseaux migrateurs et la Tour Citroën

André Septroën ? Dixtroën ? Quatorzetroën ?

1928. Une demi-heure avec Fernand Jacopozzi, le magicien de la tour Eiffel

Tour Eiffel et Croisière noire

Souvenirs de la foudre et l’incendie de la Tour Eiffel

1928. La publicité lumineuse gloire de ce début de siècle a donné naissance

à un art

1929. Le C, puis le 4, puis le 6, puis le C, puis le 4…

1933. Paris à l’heure Citroën !

Quelle heure est-il Monsieur Citroën ?

Encore un illuminé !

De jour, l’horloge est éteinte !

1907. Première horloge sur la tour Eiffel

1934. Le plus grand thermomètre du monde !

1934. Le « 7 »

Conclusion concernant la Tour Citroën

L’interview de George Prade

Où tout a une fin…

1928. Les Folies-Bergères le music-hall le plus célèbre au monde.

Josephine Baker (1906-1975)

1928. Une interview de Paul Derval sur la construction des Folies Bergère

1929. Nouvel éclairage extérieur du Moulin Rouge

1928. Jacopozzi illumine Carcassonne pour fêter

2000 ans d’histoire.

1929. Le casino de Monte-Carlo

Jacopozzi ... « L'illuminateur »

1929. Le projecteur Jacopozzi D.V.

1929. Le bal des Petits Lits Blancs

1929. Citroën et Jacopozzi en Espagne

Quant à Jacopozzi, son nom attire la clientèle !

Claude vs Jacopozzi et Volterra

 

Chapitre 5 - 1928. Soleil contre électricité

Où Jacopozzi et Citroën font sortir Paris de l’ombre

11 novembre 1928

La presse vend la mèche...

Une répétition générale des illuminations

de la place de la Concorde

11 novembre 1928

Henri Gouraud, général et ami de Citroën

L’Arc de Triomphe sera illuminé lui aussi !

La Madeleine, la Concorde brillamment illuminées

Un article de Jacopozzi de juillet 1930.

L’art de la lumière

Notre-Dame illuminée

Les Champs-Elysées illuminés

 

Chapitre 6 - Et vous avez fait quoi d’autre M. Jacopozzi ?

Dancing Le Palermo

La fête à Neu-Neu

Le bal de la fourrure

Enseignes diverses

Les chaussures Raoul

Le bal du Mardi-Gras

Le Café du Brésil

1928. Le Bal Tabarin

Le restaurant Le Perroquet

1927. Visite de l’American Légion en France

Les Fêtes du Journal des 13 et 14 juillet 1928

La retraite lumineuse sur la Seine.

Trois cent mille personnes ?

Même pas mort !

Jacopozzi se tourne vers les revues à grand spectacle.

Au Palace une usine en marche !

Le luxe de Paris au Palace

La princesse aux saphirs : Mlle Rhouma-jé.

Le luxe des bijoux au Palace.

La « Beauté de Paris ».

La fin du Palace, pour la petite histoire.

1928. La grande verrière de Jacopozzi des Champs-Élysées.

Lindbergh et Jacopozzi...

Lindbergh et son auteur.

1928. Bordeaux aussi veut avoir Jacopozzi !

Luna Park illuminé par Jacopozzi.

1928. L'Aven-Armand de Jacopozzi.

1928. Catalogue Établissements Jacopozzi.

1928. La salle Pleyel.

Juillet 1929, les Mille et une nuits...

Lueurs

Claude vs Jacopozzi et Volterra

1929. « Le gala de la Légion d'honneur

L’exploit d’Assollant, Lefèvre et Lotti

1929. Les éclairages du théâtre Pigalle.

La construction du Théâtre Pigalle

1930 Les pistes lumineuses

1931. En croisière Jacopozzi reste Jacopozzi

Le retour de la bougie ?

Jacopozzi illumine Rouen pour les 500 ans de la mort de Jeanne d’Arc

Si tout Paris sort de l’ombre… Versailles aussi !

Versailles aux lumières

Mort de M. Fernand Jacopozzi

Réclame lumineuse

Le régime de la fée électricité

Les lumières de la ville






LE BLOG
EDITIONS BEAUCHESNE : LE BLOG"

NOUVEAUTÉS
Les femmes dans Le Cloître et La Lecture

JACOPOZZI. Le magicien de la lumière

J'AI CONSTRUIT LA TOUR EN FER

MAURICE MARTENOT, LUTHIER DE L’ÉLECTRONIQUE

EPEKTASIS

Mystique rhénane et Devotio moderna

HUMILITE CHEZ LES MYSTIQUES RHENANS ET NICOLAS DE CUES

LES MESSAGES D’AMOUR DE JÉSUS À GABRIELLE BOSSIS UNE DISCIPLE DE THÉRÈSE.

Renouveau patristique et œcuménisme

GERARD LEBRUN PHILOSOPHE

PASCAL. TOURS, DÉTOURS ET RETOURNEMENTS

LES PRINCIPES METHODOLOGIQUES

ANTIJUDAÏSME DES PERES

Une passion après AUSCHWITZ ?

QUARANTE TROIS CHANTS

LA FIGURE DU CHRIST EN CHARTREUSE

FRANCHE COMTE


Partager et Faire savoir
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz Partager sur Digg
RECHERCHE

aide

EN SOUSCRIPTION
DS
DS


LE COMPLÉMENT PAPIER INDISPENSABLE DE :

DS
ÉDITION EN LIGNE




EN PRÉPARATION
TH n°126 MORALES DU CARÊME

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d’une obsolescence

19 - SUR L’ESPRIT ET L’ESSENCE DU CATHOLICISME (1819)

Les Principes fondamentaux de la musique occidentale